NOUVELLES

Therrien dit que le brio des gardien insuffle beaucoup de confiance au Canadien

05/12/2013 11:48 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Le Canadien se fie un peu trop à ses gardiens dernièrement. Jeudi encore, Carey Price a tiré les marrons du feu en troisième période. Mais l'entraîneur Michel Therrien n'en tient pas rigueur aux joueurs. Après tout, face aux Bruins, ils disputaient un sixième match en neuf soirs.

Price a repoussé 16 lancers uniquement au troisième tiers, mais c'est sans parler des 17 que ses coéquipiers ont bloqué en cours de route.

«Les Bruins ont exercé une forte pression en troisième, et nous avons dérogé de notre plan, a admis Max Pacioretty. C'est agréable de réaliser que nous pouvons quand même l'emporter, mais nous devons être meilleurs.

«Cela dit, c'est un bon sentiment que de vaincre une équipe de premier plan comme les Bruins.»

Therrien attribue une grande partie des succès de l'équipe au brio des gardiens Peter Budaj et Price.

«Nos gardiens sont une source d'inspiration. Ils nous insufflent énormément de confiance. Nous pensons que nous pouvons gagner tous les matchs. Nous trouvons des façons de l'emporter, même si ce ne sont pas tous de grands classiques.»

Si P.K. Subban se pétait les bretelles, en affirmant que le CH démontre à tous qu'il fait partie de l'élite, le vétéran Josh Gorges a fait la moue quand on lui a demandé si l'équipe avait passé un message, en devançant les Bruins au sommet de la section Atlantique.

«Je n'aime pas utiliser l'expression, a dit Gorges. Nous n'essayons pas de prouver quoi que ce soit à personne. C'est ce que nous pensons de nous-mêmes qui compte. Nous savions que ce serait un match difficile contre les Bruins. Nous devions trouver une façon d'en sortir gagnant, à force d'acharnement.

«Plus tard, dans la saison, ce sera le genre de performance qu'il faudra nous rappeler. C'est comme ça que nous devons jouer pour avoir la chance de gagner à tous les matchs. Nous voulons connaître du succès en saison régulière et en séries éliminatoires. C'est de cette façon que nous devons jouer.»

L'ailier Brandon Prust a souligné que l'équipe ne doit pas s'asseoir sur ses lauriers.

«On va savourer cette victoire ce soir, mais notre prochain match est samedi. Nous voulons simplement poursuivre, sans trop partir en peur. C'était un bon défi pour nous et nous avons affiché une grande force de caractère.»

La journée de congé de vendredi, la troisième en cinq jours, sera pleinement méritée pour tous. Le Canadien doit continuer d'enchaîner les matchs jusqu'au 21 décembre.

«Ça me coûte un peu, mais je n'ai pas le choix. Je dois accorder des journées de congé aux joueurs», a conclu Therrien, en expliquant qu'il doit gérer le niveau d'énergie de ses troupiers.

PLUS:pc