NOUVELLES

Les ventes de Dollarama progressent, mais le détaillant rate de peu la cible

05/12/2013 08:25 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les ventes ainsi que le bénéfice net de Dollarama (TSX:DOL) ont progressé au troisième trimestre, mais cela n'a pas empêché le détaillant, qui a procédé à moins d'ouvertures de magasins que prévu, de rater de peu la cible des analystes.

L'entreprise établie à Montréal a dévoilé jeudi un bénéfice net de 61,7 millions $, ou 87 cents par action dilué, pour la période qui s'est terminée le 3 novembre dernier.

Il s'agit d'une augmentation de près de 28 pour cent comparativement aux 51,1 millions $, ou 68 cents par action, enregistrés à la même période l'année dernière.

De leur côté, les revenus ont grimpé de 14,2 pour cent, pour s'établir à 522,9 millions $, alors que les ventes des magasins comparables, un indicateur clé de la performance des détaillants, ont avancé de 4,8 pour cent.

Les analystes sondés par Thomson Reuters s'attendaient à un bénéfice net par action de 87 cent ainsi que des revenus de 526,3 millions $.

L'augmentation des ventes de ses magasins s'explique par l'ajout de 80 succursales au cours des derniers mois, dont 19 au cours du troisième trimestre de l'exercice 2014.

Le président et chef de la direction de Dollarama, Larry Rossy, s'est dit satisfait de la croissance des ventes des magasins comparables ouverts depuis au moins un an, un indicateur clé pour les détaillants.

«Cette croissance et la solidité de nos résultats sont la preuve de l'efficacité de notre stratégie de mise en marché, de la valeur attrayante de nos produits et de l'engagement de nos employés», a-t-il souligné.

À l'échelle nationale, le détaillant montréalais exploite actuellement 847 magasins, comparativement à 761 au même moment l'an dernier.

De plus, au cours du trimestre, 62 pour cent des ventes provenaient de produits vendus à plus de 1 $, comparativement à 57 pour cent pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Plus de 40 pour cent des achats chez Dollarama ont été payés via une carte de débit, une hausse de trois pour cent par rapport au même trimestre l'an dernier.

La marge de l'entreprise a légèrement reculé, s'établissant à 37,1 pour cent au troisième trimestre de 2013, par rapport à 37,2 pour cent l'année dernière.

Cette situation est attribuée à des marges stables sur les produits, qui sont légèrement contrebalancées par des frais d'occupation supplémentaires.

Le conseil d'administration de Dollarama a également approuvé un dividende trimestriel de 14 cents par action à l'intention des porteurs de ses actions ordinaires.

L'analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, a qualifié ces résultats trimestriels de «forts», mais «un peu sous la cible» puisque moins de magasins ont été ouverts et en raison de l'augmentation des coûts.

«Nous demeurons confiants de voir Dollarama livrer de solides résultats et poursuivre sa croissance sur la période que nous avons identifié», écrit Mme Nattel dans une note envoyée par courriel.

L'action de Dollarama a cédé 2,10 $ à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 85 $.

PLUS:pc