NOUVELLES

Les personnalités politiques du Canada rendent hommage à Nelson Mandela

05/12/2013 05:58 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - À l'unisson, les personnalités politiques du Canada ont rendu un vibrant hommage à l'ex-leader sud-africain Nelson Mandela, insistant sur ses qualités humaines et sur la place qu'il occupera dans l'histoire de l'humanité.

Selon le premier ministre Stephen Harper, le monde a perdu un «grand leader moral et un grand homme d'État».

Dans un communiqué, M. Harper a rappelé que M. Mandela, malgré de longues années en captivité, était «sorti de prison en fermant son coeur à toute incitation à un règlement de comptes». Selon le premier ministre canadien, M. Mandela aspirait plutôt à la vérité et à la réconciliation, ainsi qu'à la compréhension entre tous les peuples.

«Il a montré que la seule voie possible pour son pays consistait à rejeter toute amertume. Sa retenue était légendaire: sa magnanimité a épargné à tous les Sud-Africains des souffrances incalculables.

«L’héritage durable que Nelson Mandela laisse à son pays et au reste du monde est l’exemple qu’il a donné avec sa longue marche vers la liberté. Avec grâce et humilité, il a montré comment il est possible pour les gens de transformer leur époque et leur propre vie», a également déclaré M. Harper.

Dans une lettre, l'ancien premier ministre Brian Mulroney a parlé de la disparition «d'un être lumineux».

«Rappelons-nous toutefois que rien ne peut éteindre la flamme de la liberté qu’il a allumée en Afrique du Sud. Rien n’estompera la puissance de son message de tolérance et d’intégrité de même que son immense stature d’homme d’État africain.

«Le monde ne serait pas le même si nous n’avions pas pu bénéficier de la force vitale de Nelson Mandela — modèle pour son peuple et exemple de leadership partout dans le monde. Alors que nous le pleurons, rappelons-nous également qu’il a amené chaque Canadien à viser plus haut. Son héritage continuera à nourrir l’esprit de tous ceux qui luttent pour la justice et la liberté, où qu’ils soient. Le rêve de Nelson Mandela ne mourra jamais», a également affirmé l'ex-leader du Parti progressiste-conservateur.

«Lorsque l'histoire fera référence aux exemples d'humanité les plus illustres, nous ferons référence à Nelson Mandela. Il a consacré sa vie au bien commun», a pour sa part déclaré le gouverneur général David Johnston.

«Fort de ses convictions, il n'a jamais renoncé à ses rêves. Il a su provoquer le changement, tout en prenant soin des autres. Nous avons tous beaucoup appris de sa force d'âme, de son dévouement et de sa compassion.»

M. Mandela a foulé le sol canadien pour la première fois à l'été de 1990, quelques mois après avoir été remis en liberté. Lors de sa troisième et dernière visite au Canada, en novembre 2001, le premier ministre Jean Chrétien en avait fait un citoyen canadien honoraire.

Jeudi soir, M. Chrétien a parlé de ce jour comme «un grand moment de ma vie», un moment qui a permis au Canada d'honorer de façon appropriée un homme qui a inspiré le monde.

L'ancien premier ministre libéral a notamment rappelé qu'il avait organisé une rencontre, à Toronto, entre M. Mandela et le réputé pianiste et compositeur de jazz montréalais Oscar Peterson.

«C'était très touchant, s'est souvenu M. Chrétien. Ils se connaissaient bien.»

Selon M. Chrétien, le charisme de M. Mandela était tel que lorsqu'il occupait une pièce en compagnie d'autres chefs d'État, il était celui qui attirait toute l'attention.

«Personne ne s'occupait de nous — les gens n'en avaient que pour Nelson Mandela.»

Homme plus grand que nature

Le chef de l'opposition à Ottawa, Thomas Mulcair, a de son côté loué la sagesse et l'empathie de M. Mandela.

«Il est de ces rares personnes dont la réputation de sage traverse les âges. Nelson Mandela était l’une d’elle, a affirmé M. Mulcair. La communauté internationale et la famille néo-démocrate sont en en deuil aujourd’hui, à la suite du décès de cet homme exceptionnel.

«Homme politique plus grand que nature, Nelson Mandela a consacré sa vie à lutter contre l’injustice, à défendre, à éduquer et à prendre soin de ses semblables. Nommé citoyen d’honneur du Canada, il a été une source d’inspiration tant pour les gens les moins fortunés et les plus humbles que pour les grands de ce monde», a également noté le chef néo-démocrate.

«Aujourd'hui, chacun d'entre nous dit adieu personnellement à un homme dont la vie a été une source d'espoir et d'inspiration pour des millions de personnes, a fait remarquer le leader libéral Justin Trudeau.

«L'admiration dont il a été l'objet et les honneurs qui lui sont rendus partout dans le monde témoignent de la valeur de ses luttes et de son sacrifice. La contribution de ce véritable citoyen du monde à la liberté demeure sans précédent, et Nelson Mandela aura toujours une place privilégiée dans le cœur, l'esprit et l'imagination des gens aux quatre coins de notre planète.»

«Son héritage restera gravé dans nos mémoires pour longtemps. On se rappellera la détermination qu'il a affichée pour défendre les droits humains, un combat qui semblait jadis perdu d'avance», a mentionné, de son côté, le chef bloquiste Daniel Paillé.

Être d'exception

Au Québec, la première ministre Pauline Marois a exprimé sa grande tristesse après avoir appris la disparition de l'ancien leader sud-africain.

«Aujourd'hui, le monde entier rend hommage à cet homme qui a consacré sa vie à ses idéaux de paix, d'égalité et de dignité. C'est avec une émotion particulière que nous joignons nos pensées à celles du peuple sud-africain et que nous lui transmettons nos plus sincères condoléances. Comme l'ensemble de la communauté internationale, nous sommes profondément attristés par la perte de ce personnage plus grand que nature», a affirmé Mme Marois.

«Certaines femmes et certains hommes hors du commun ont cette capacité d'orienter leur société vers de meilleurs lendemains. Animé d'une insatiable soif de justice, doté d'une force morale, d'une intelligence, d'une détermination et d'un courage exemplaires, Nelson Mandela fut l'un de ces êtres d'exception; sa lutte a transformé l'histoire de tout un continent», a poursuivi la première ministre.

«C'est un homme de conviction et un personnage historique majeur qui vient de nous quitter», a témoigné, de son côté, le chef libéral Philippe Couillard.

«Il fut et demeurera une source d'inspiration pour les peuples du monde entier. Nelson Mandela était un pacifiste d'une grande générosité, récipiendaire du prix Nobel de la Paix en 1993, qui aura lutté toute sa vie pour l'égalité raciale. Il aura payé cette lutte du prix de sa liberté, emprisonné durant presque 30 ans. Mais son combat n'aura pas été vain, puisqu'il aura réussi, par sa détermination sans borne, à mettre fin au régime d'apartheid, ouvrant toutes grandes les portes de la liberté et de la démocratie aux Noirs de son pays.»

«Un grand homme est décédé. Un grand homme qui a fait évoluer notre société et qui a changé le cours de l'histoire!», a ajouté le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

«Pour des millions d'êtres humains, il aura été le symbole de la résilience à travers des années passées en prison pour défendre son idéal de liberté pour les noirs sud-africains et pour tous les êtres opprimés de la terre», a également déclaré M. Legault, par voie de communiqué.

Québec solidaire a tenu à joindre sa voix aux progressistes du monde entier pour accompagner dans son deuil le peuple sud-africain.

«Son sens de la justice, de l'égalité et de la réconciliation constituent un héritage précieux laissé à l'humanité tout entière par cet homme à la destinée et au courage exceptionnels», estime Françoise David, députée de Gouin.

À Montréal, les autorités municipales ont annoncé que les drapeaux seront mis en berne à l'hôtel de ville.

«J'ai eu le privilège et l'honneur de rencontrer "Madiba" à Ottawa il y a quelques années.Un homme d'une prestance et d'un charisme extraordinaire», a notamment écrit le maire Denis Coderre sur son compte Twitter.

PLUS:pc