NOUVELLES

La Banque Royale a réalisé des profits records lors de l'exercice 2013

05/12/2013 06:27 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

TORONTO - La Banque Royale (TSX:RY) fera ses adieux à son chef de la direction de longue date, l'été prochain, alors que la plus importante banque du Canada trace la voie de son futur, qui pourrait inclure la fin de ses taux d'intérêt extrêmement peu élevés.

Le président et chef de la direction de RBC, Gordon Nixon, a l'intention de prendre sa retraite le 1er août, après 13 ans passés à ce poste, a fait savoir la banque jeudi.

La Royale a également annoncé avoir enregistré une hausse de 11 pour cent de son bénéfice net au quatrième trimestre, par rapport à la même période il y a un an, en plus d'avoir réalisé des profits records sur l'ensemble de l'exercice 2013.

«Je suis très fier de ce que nous avons accompli, mais je crois que le moment est venu de penser en fonction de l'avenir et de construire à long terme», a affirmé M. Nixon à des analystes lors d'une conférence téléphonique.

«Lorsque nous avons présenté notre plan stratégique de cinq ans au conseil cet été, il était clair à mes yeux que quelqu'un autre prendrait la direction», a-t-il ajouté.

M. Nixon sera remplacé par Dave McKay, chef du groupe des services aux particuliers et aux entreprises de RBC, a indiqué l'institution. Dans le cadre d'un plan de transition mis en place par la banque, M. McKay, âgé de 50 ans, sera nommé président lors de l'assemblée annuelle du 26 février, avant de devenir président et chef de la direction le 1er août.

RBC est la troisième grande banque canadienne à avoir annoncé cette année le départ de son chef de la direction. Rick Waugh, chef de la direction de la Banque Scotia (TSX:BNS) a quitté ses fonctions le mois dernier, tandis que le chef de la direction de la Banque TD (TSX:TD), Ed Clark, a fait part de son intention de se retirer le 1er novembre 2014.

La Banque Royale a par ailleurs indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 2,12 milliards $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 octobre, ou 1,40 $ par action, en hausse comparativement à celui de 1,91 milliard $, ou 1,25 $ par action, réalisé lors de la même période il y a un an.

Le bénéfice en trésorerie de RBC a été de 1,42 $ par action, soit 4 cents de plus que l'estimation moyenne faite par les analystes consultés par Thomson Reuters.

Les revenus de la banque se sont élevés à 7,97 milliards $ au quatrième trimestre, contre 7,52 milliards $ un an auparavant.

Sur l'ensemble de l'exercice, la Banque Royale a réalisé un bénéfice net de 8,43 milliards $, en hausse de 12 pour cent par rapport à celui de 7,54 milliards $ de l'exercice 2012. Le bénéfice net par action a été de 5,54 $, soit 61 cents de mieux qu'un an plus tôt, alors qu'il avait été de 4,93 $ par action.

Les revenus se sont élevés à 30,87 milliards $, contre 29,77 milliards $.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de la Banque Royale ont clôturé à 68,17 $, en baisse de 83 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture.

PLUS:pc