NOUVELLES

Il en coûte plus cher de bien s'alimenter, confirme une étude

05/12/2013 04:02 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Comme on le devinait déjà, il en coûte effectivement plus cher de bien s'alimenter dans les pays industrialisés, confirme une étude réalisée par des chercheurs de l'École de santé publique de l'université Harvard.

L'auteure de l'étude, Mayuree Rao, affirme que cette étude est la première à se pencher sur la question, même si les consommateurs affirment depuis longtemps que le coût plus élevé des aliments meilleurs pour la santé représente un obstacle à une alimentation plus saine.

Mme Rao et ses collègues ont procédé à une méta-analyse de 27 études réalisées dans 10 pays bien nantis et portant sur le coût des aliments. Ils ont évalué les différences de prix par portion et par 200 calories pour certains aliments.

Les chercheurs ont déterminé que les aliments les plus sains — comme les fruits, les légumes, le poisson et les noix — sont nettement plus chers que les mets préparés, la viande ou les céréales raffinées. En moyenne, disent-ils, une saine alimentation coûtera 1,50 $ US de plus par jour.

Les scientifiques indiquent que les aliments moins bons pour la santé sont possiblement plus abordables en raison d'un système qui favorise la production d'aliments de masse, peu coûteux, hautement transformés et qui génèrent un profit maximum.

Les chercheurs concluent qu'une facture annuelle supplémentaire d'environ 550 $ US par personne représentera un obstacle bien réel pour certaines familles quand vient le temps de s'alimenter. Ils rappellent qu'une alimentation saine plus abordable réduirait grandement les coûts engendrés par les maladies chroniques associées à une mauvaise alimentation.

Les conclusions de cette étude sont publiées en ligne par le journal médical BMJ (British Medical Journal) Open.

PLUS:pc