NOUVELLES

Après avoir été retranché par le Lightning, Drouin a hâte au Mondial junior

05/12/2013 07:03 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

VANCOUVER - Jonathan Drouin devra attendre encore un peu avant d'avoir la chance de porter le chandail qu'il convoite le plus.

Même s'il était déçu de ne pas s'être taillé un poste au sein du Lightning de Tampa Bay lors du camp d'entraînement, le troisième choix lors du dernier repêchage espère quand même se distinguer dans deux autres uniformes cette saison.

Drouin aura la chance d'aider le Canada à tenter de remporter un autre titre mondial junior et il devrait jouer un rôle important dans la quête des Mooseheads de Halifax pour un deuxième championnat de la LHJMQ d'affilée — et une deuxième coupe Memorial de suite.

Le hockeyeur de 18 ans, originaire de Sainte-Agathe-des-Monts, se prépare à rejoindre la formation canadienne qui participera au Championnat du monde de hockey junior pendant le temps des fêtes à Malmö, en Suède.

«C'est toujours spécial de porter le chandail (du Canada)», a déclaré Drouin, mardi, lors d'un entretien téléphonique.

Plus tôt cette semaine, Drouin a été nommé parmi les 25 joueurs invités au camp d'évaluation d'Équipe Canada, qui aura lieu à Toronto du 12 au 15 décembre.

«On a une bonne équipe encore cette année et on a beaucoup de choses à prouver étant donné qu'on a pas gagné l'or», a-t-il noté.

Drouin, qui a été nommé joueur par excellence de la Ligue canadienne de hockey pour la saison 2012-13 et qui en est à sa troisième et probablement dernière saison au niveau junior avec les Mooseheads, ne passe pas par quatre chemins pour expliquer ce qu'il a ressenti quand il a été retranché par le Lightning.

«Évidemment, j'étais déçu d'être coupé de la grande ligue, a-t-il dit. Ça m'a pris du temps à me réajuster au calibre de la LHJMQ.»

Le directeur général du Lightning Steve Yzerman aurait pu garder Drouin pour neuf matchs dans la LNH sans écouler une saison de son contrat, mais il a préféré le renvoyer à Halifax afin de poursuivre son développement. Yzerman souhaite ainsi que Drouin profite au maximum de temps de glace disponible.

Et si la blessure importante à l'étoile du Lightning Steven Stamkos a créé un trou à la position de centre au sein du grand club, Drouin refuse de se lancer dans des spéculations.

«Je ne pense pas que je veuille attendre une blessure afin d'obtenir une place dans la LNH, a-t-il raconté. Je veux que l'équipe soit en santé quand j'arrive. Évidemment, c'était décevant de voir 'Stammer' se blesser comme ça. Je vais être de retour l'an prochain — et j'espère que ce sera comme joueur régulier.»

Pendant le camp du Lightning, Drouin a été muté au centre. De plus, il est désormais le centre no 1 des Mooseheads, puisque son ancien coéquipier Nathan MacKinnon a été le premier choix du dernier repêchage de la LNH et joue maintenant avec l'Avalanche du Colorado.

Même s'il a plus de responsabilités défensives, la production de Drouin à l'attaque n'a pas vraiment changé. En novembre, il a été nommé joueur de la semaine dans la LHJMQ à deux reprises. Drouin occupe le deuxième rang des marqueurs de la LHJMQ avec 15 buts et 32 aides. Il a récemment récolté 39 points en 14 rencontres (13 buts, 26 aides).

«C'est spécial de connaître une séquence comme ça, a-t-il dit. Quand ton équipe gagne, les tirs rentrent plus facilement.»

L'entraîneur-chef des Mooseheads Dominique Ducharme a qualifié la décision du Lightning de retrancher Drouin de simple distraction.

«Il devait se remettre de ça, a dit Ducharme. Il avait besoin de se retrouver et de retrouver sa touche. Ça lui a pris probablement trois semaines et il a ensuite décollé. Et maintenant il a retrouvé sa passion.»

PLUS:pc