NOUVELLES

Sun Media supprime 200 emplois, dont le quart dans son service de rédaction

04/12/2013 11:12 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Corporation Sun Media, une filiale de Québecor Média, a décidé mercredi de supprimer 200 nouveaux emplois, dont le quart dans son service de rédaction, dans le cadre de son plan de rationalisation et d'optimisation.

Il n'y aura pas de mises à pied dans les salles de nouvelles québécoises de l'entreprise, a toutefois indiqué le vice-président aux affaires publiques de Québecor (TSX:QBR.B), Martin Tremblay, en entrevue.

Ce dernier n'était cependant pas en mesure de dévoiler précisément quels secteurs de Sun Media étaient touchés par les licenciements.

Par voie de communiqué, l'entreprise a indiqué que cette décision s'inscrivait dans un contexte de «transformation profonde, et sans précédent, de la presse écrite, laquelle est marquée principalement par l’avènement du numérique.»

Le 16 juillet dernier, Sun Media avait supprimé quelque 360 postes en plus d'annoncer la fermeture de 11 publications à travers le pays, affirmant avoir besoin d'investir davantage dans l'information en ligne pour attirer de plus jeunes lecteurs.

En plus de procéder à des mises à pied à la grandeur du pays, l'entreprise avait également indiqué son intention de fermer huit journaux de quartier et ses quotidiens gratuits 24 Heures à Ottawa, Calgary et Edmonton.

Sun Media compte 36 journaux quotidiens payants et trois journaux quotidiens gratuits, en plus de près de 200 journaux régionaux, guides d'achat et autres publications spécialisées.

Cette filiale de Québecor Média emploie environ 4000 personnes.

PLUS:pc