NOUVELLES

Phyllis Lambert quitte la présidence du Centre canadien d'architecture

04/12/2013 02:57 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - La directrice fondatrice du Centre canadien d'architecture (CCA), Phyllis Lambert, a annoncé mercredi qu'elle quittait ses fonctions à la présidence du conseil des fiduciaires du musée.

Mme Lambert est remplacée par Bruce Kuwabara, un membre actif du conseil depuis 2007.

La contribution de M. Kuwabara à l'architecture s'est traduite au pays par des projets tels que le quartier Concordia autour de l'université montréalaise du même nom, l'École nationale de ballet du Canada, le Centre mondial de pluralisme pour la fondation Aga Khan, à Ottawa, ainsi que le Musée canadien de la nature.

À l'international, ses projets actuels incluent la nouvelle école de gestion Kellogg de l'Université Northwestern, le centre Ronald O. Perelman des sciences politiques et économiques de l'Université de Pennsylvanie et le pavillon des sciences économiques et des relations internationales de l'Université de Princeton.

Le vice-président du conseil des fiduciaires du CCA, Pierre-André Themens, a souligné l'importance de l'apport de Phyllis Lambert à la direction du musée, soulignant que sous sa gouverne, «le CCA a apporté une contribution inestimable au monde de l'architecture et à la société dans son ensemble, et ce, à l'échelle nationale et internationale».

Âgée de 86 ans, Phyllis Lambert a commencé sa carrière à titre de directrice de la planification pour l'édifice Seagram, à New York. On lui doit d'ailleurs l'embauche de l'architecte Ludwig Mies van der Rohe pour la conception de l'édifice.

Après avoir elle-même terminé ses études en architecture dans les années 1960, elle conçoit le centre Saidye Bronfman à Montréal.

En 1975, elle fonde Héritage Montréal, puis, en 1979, le Centre canadien d'architecture. Ce centre de recherche international et musée est créé avec la conviction que l'architecture est un sujet du plus haut intérêt public.

Au cours de sa carrière, Phyllis Lambert a reçu plusieurs prix et distinction et a obtenu des doctorats honorifiques dans une vingtaine d'universités en Amérique du Nord et en Europe. Elle a été nommée Compagnon de l'Ordre du Canada et Grand Officier de l'Ordre national du Québec, en plus d'avoir été élevée au titre de Commandeur dans l'Ordre des arts et des lettres, en France. L'Assemblée parlementaire de la Francophonie l'a nommée Chevalier de l'Ordre de la Pléiade, et elle a été désignée Honorary Fellow du Royal Institute of British Architects et de l'American Institute of Architects.

Par communiqué, le CCA précise que Mme Lambert «demeure membre du conseil des fiduciaires et continuera d'apporter sa contribution enthousiaste au CCA ainsi qu'aux nombreux projets auxquels elle participe déjà au sein de la communauté montréalaise». Il ajoute que la directrice fondatrice «voit tous les objectifs qu'elle s'était fixés pour le CCA accomplis, et constate que l'établissement a maintenant atteint un niveau de maturité enviable».

PLUS:pc