NOUVELLES

Phyllis Lambert quitte la présidence du Centre canadien d'architecture (CCA)

04/12/2013 02:29 EST | Actualisé 04/12/2013 05:34 EST
PC

Phyllis Lambert quitte la présidence du Centre canadien d'architecture (CCA), a annoncé mercredi l'organisme. Elle sera remplacée par Bruce Kuwabara dans les fonctions de président du conseil des fiduciaires. La nomination prend effet aujourd'hui.

En conférence de presse, Phyllis Lambert a salué la nomination de Bruce Kuwabara. «Depuis 2007, Bruce est un membre actif du conseil et il a toujours fait preuve de leadership, souligne celle qui restera toutefois membre du conseil. Je suis heureuse que le CCA puisse continuer de progresser avec lui».

«Montréal est sur la carte mondiale de l’architecture grâce aux efforts de Phyllis et je suis satisfait que ces efforts soient perpétués par Bruce», a pour sa part souligné Jean-Louis Cohen, membre du conseil.

Le nouveau président souhaite démocratiser la mission du CCA. «Nous voulons renforcer la relation que nous avons auprès de la plus jeune génération, dit Bruce Kuwabara, et mettre en lien le contenu disponible et les gens. Nous voulons élargir notre rayonnement». Pour ce faire, les nouveaux médias joueront un rôle capital.

Phyllis Lambert a exprimé sa fierté face au défi qu’elle a accompli. «Le CCA est dans une très bonne période», mentionne-t-elle. La fondatrice croit qu’un nouveau président pour les 25 ans du conseil, avec une vision différente, sera bénéfique. Visiblement émue de céder sa place, elle a ajouté qu’elle franchissait une étape, car le CCA fait partie intégrante de sa vie.

Partenaire fondateur de la firme KPMB, Bruce Kuwabara, a à son actif plusieurs réalisations, dont le quartier Concordia de l’Université éponyme ainsi que le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill à Montréal.

Retour sur la carrière de Phyllis Lambert

Fille du célèbre homme d'affaires Samuel Bronfman, Phyllis Lambert a fondé le CCA en 1979. La même année, elle était également membre fondateur de l’International Confederation of Architectural Museums (ICAM), organisme qu’elle a présidé de 1984 à 1987. Elle a également fondé Héritage Montréal en 1975

Phyllis Lambert a dirigé la planification du Seagram Building à New York, entre 1954 et 1958.

Pendant 23 ans, elle a été membre du conseil d’administration de la Société du Vieux-Port. En 1996, elle a créé le Fonds d’investissement de Montréal (FIM), le seul fonds privé au Canada qui vise à la revitalisation des quartiers défavorisés en rénovant les bâtiments résidentiels.

Elle préside depuis 2009 l’Institut de politiques alternatives de Montréal.

Parmi ses nombreuses distinctions, Phyllis Lambert a été nommée Compagnon de l’Ordre du Canada et Grand Officier de l’Ordre national du Québec. La France lui a remis le titre de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres, et l'Assemblée parlementaire de la Francophonie l’a nommé Chevalier de l’Ordre de la Pléiade.

INOLTRE SU HUFFPOST

9 lieux montréalais qui changeront de visage