NOUVELLES

Nelson Mandela ne va pas bien mais il se bat, dit sa famille

04/12/2013 03:25 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - L'ancien président de l'Afrique du Sud Nelson Mandela «ne va pas bien», mais continue de lutter courageusement sur son «lit de mort», ont indiqué des membres de sa famille lors d'une entrevue accordée à la South African Broadcasting Corporation (SABC).

Sa fille, Makaziwe Mandela, a affirmé aux nouvelles télévisées que son père était toujours vivant, fort et courageux. Elle a ajouté que même sur son «lit de mort» — «à défaut d'un autre terme» —, il leur donnait des leçons de vie sur la patience, l'amour et la tolérance.

Parfois, a-t-elle affirmé, elle doit se pincer pour croire qu'elle est vraiment la fille de cet homme à l'esprit combatif.

M. Mandela a passé tout l'été dans un hôpital de Pretoria après avoir été admis en juin pour une infection pulmonaire récurrente. Âgé de 95 ans, le héros de la libération des Sud-Africains a obtenu son congé en septembre et est rentré chez lui, où il est soigné depuis.

La présidence sud-africaine décrit son état comme «grave mais stable» depuis juin dernier.

«Il est toujours avec nous, même s'il ne va pas bien dans son lit», a expliqué son petit-fils Ndaba.

Le mois dernier, les médias ont rapporté que l'ex-femme de M. Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, a affirmé qu'il ne parlait plus «à cause de tous les tubes dans sa bouche qui nettoient ses poumons».

M. Mandela a éprouvé des problèmes pulmonaires à plusieurs reprises durant les trois dernières années et été hospitalisé au moins quatre fois pour cette raison.

En février 2011, il avait été brièvement admis à l'hôpital pour une infection respiratoire, avant d'être à nouveau hospitalisé en décembre 2012 pour une infection au poumon et des calculs biliaires. Après une intervention réussie en mars 2013, son infection au poumon l'a à nouveau incommodé et il est retourné à l'hôpital à Pretoria. Le 8 juin 2013, l'infection a empiré et il a été hospitalisé à nouveau à Pretoria, cette fois dans un état grave.

PLUS:pc