NOUVELLES

Le tireur de l'aéroport de Los Angeles comparaît pour la première fois

04/12/2013 10:52 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

RANCHO CUCAMONGA, Calif. - L'homme accusé d'avoir tué un agent de l'administration de la sécurité des transports américaine et blessé trois personnes durant une fusillade à l'aéroport international de Los Angeles a comparu en cour pour la première fois, mercredi, montrant encore des marques des blessures par balles reçues lors de son arrestation.

Paul Ciancia n'a pas été vu publiquement depuis l'attaque du 1er novembre qui a provoqué un chaos dans l'un des aéroports les plus occupés des États-Unis et troublé la circulation aérienne partout au pays.

Âgé de 23 ans, l'accusé, qui paraissait amaigri, chuchotait et n'a montré aucun signe d'émotion durant l'audience de 10 minutes au centre de détention West Valley à Rancho Cucamonga, à environ 70 kilomètres à l'est de Los Angeles.

Ciancia a dit au juge David Bristow qu'il comprenait les accusations portées contre lui. Il avait les pieds et les mains enchaînées, un bandage au cou et des ecchymoses sur le côté gauche de son visage.

Ses avocats n'ont pas commenté ses blessures ni le dossier.

La police de l'aéroport appelée sur les lieux de la fusillade a tiré quatre fois sur Paul Ciancia, dont une fois dans sa bouche. Il a été hospitalisé durant plus de deux semaines avant d'être transféré dans une prison fédérale.

Le mécanicien de motocyclettes au chômage n'a pas transmis de plaidoyer de culpabilité à une accusation de meurtre qui pourrait lui valoir la peine de mort s'il était reconnu coupable.

Le juge Bristow a déterminé que l'accusé représentait un danger pour la population, en plus de poser un risque de fuite. Il a ordonné qu'il demeure en détention.

La prochaine audience est prévue pour le 18 décembre.

Le 1er novembre, Paul Ciancia était entré dans le terminal 3 de l'aéroport international de Los Angeles, avait sorti une arme semi-automatique d'un sac de sport et fait feu une dizaine de fois sur l'agent Gerardo Hernandez. Il avait ensuite tiré sur deux autres employés de la sécurité et un passager, qui ont tous les trois été blessés.

La police de l'aéroport a ouvert le feu sur le jeune homme alors que des voyageurs paniqués tentaient de fuir ou de se cacher. Les enquêteurs soutiennent que Ciancia voulait se venger du gouvernement fédéral en visant les agents.

PLUS:pc