NOUVELLES

Le général français Paul Aussaresses est décédé à l'âge de 95 ans

04/12/2013 02:38 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

PARIS - Le controversé général français Paul Aussaresses, dont les confessions concernant son rôle pendant la guerre d'indépendance de l'Algérie avaient semé la stupéfaction, est mort à l'âge de 95 ans.

Son décès a été annoncé mercredi sur le site Internet d'une association française d'anciens combattants.

Le général Aussaresses était le responsable des services de renseignement et un des principaux officiers pendant la bataille d'Alger, une campagne brutale qui a permis à l'armée française de reprendre le contrôle de la capitale algérienne en 1957.

Dans un livre publié en 2001, «Services spéciaux, Algérie 1955-1957: Mon témoignage sur la torture», le général Aussaresses admet librement et de manière détaillée avoir eu recours à la torture pendant le conflit algérien. Il laisse aussi entendre que les leaders français de l'époque étaient parfaitement au courant de ses agissements et qu'il ne faisait qu'obéir aux ordres.

Il avait notamment affirmé que le ministre de la Justice du moment, le futur président François Mitterand, étaient au fait des atrocités commises sur le terrain. M. Mitterand est décédé en 1996, avant la publication du livre.

Le général Aussaresses avait écopé, en janvier 2002, d'une amende pour «complicité dans la justification de crimes de guerre» en lien avec son autobiographie.

«J'exprime des regrets, avait-il déclaré à l'Associated Press en 2001. Mais je ne peux pas exprimer de remords. Ça impliquerait de la culpabilité. Je considère que j'ai accompli mon difficile devoir de soldat impliqué dans une mission difficile.»

L'Algérie a obtenu son indépendance en 1962.

PLUS:pc