NOUVELLES

Le Canada a enregistré son premier excédent commercial en près de deux ans

04/12/2013 12:52 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le Canada a enregistré en octobre son premier excédent commercial en près de deux ans, mais des analystes n'ont pas tardé à faire remarquer que l'étonnant renversement de situation à la suite de 22 déficits consécutifs ne signalait pas le redressement attendu du côté des exportations.

Le léger excédent de 75 millions $, subséquent au déficit révisé de 303 $ millions $ encaissé en septembre, a été réalisé en majeure partie grâce au recul de 1,2 pour cent des importations, a fait savoir mercredi Statistique Canada.

En fait, les exportations demeurent à la peine, ayant reculé de 0,3 pour cent — 0,6 pour cent en terme de volume — durant le mois, alors que les expéditions de produits énergétiques, de véhicules automobiles et pièces, de produits en métal et produits minéraux non métallique, ainsi que d'aéronefs et d'autres matériel et pièces de transport ont toutes baissé.

«(Il s'agit de) l'un de ces rapports faits d'un bon titre et de faibles données», a observé Jimmy Jean, économiste principal chez Desjardins Marchés des capitaux.

«Les données reflètent la faiblesse de l'activité manufacturière durant le mois», a-t-il ajouté.

Statistique Canada a rendu publiques ses données alors que la Banque du Canada disait s'attendre à ce que l'économie du pays ne retourne pas à sa pleine capacité avant la deuxième moitié de 2015, en raison de la faible performance du secteur des exportations ainsi que de faibles pressions inflationnistes.

Néanmoins, le rapport de l'organisme fédéral comporte quelques signes encourageants.

L'économiste Leslie Preston, de la Banque TD, a fait remarquer que d'une année à l'autre, le total des exportations avait augmenté de 5,3 pour cent, et que les exportations vers les États-Unis avaient grimpé de près de 10 pour cent.

Dans l'ensemble, les exportations ont chuté pour s'établir à 40,5 milliards $, tandis que les importations diminuaient pour se chiffrer à 40,4 milliards $.

Les exportations vers les États-Unis ont progressé de 0,2 pour cent, à 30,4 milliards $, et les importations en provenance du sud de la frontière ont augmenté d'un pour cent, à 26,5 milliards $.

Les exportations vers les autres pays ont diminué de 1,7 pour cent, à 10,1 milliards $. Les importations en provenance de ces mêmes pays ont reculé de 5,1 pour cent, à 13,9 milliards $.

PLUS:pc