NOUVELLES

Le Brésil minimise l'importance de son retard pour la livraison des stades

04/12/2013 01:08 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

COSTA DO SAUIPE, Brésil - Le gouvernement du Brésil a minimisé l'importance d'autres délais dans la construction des stades de la Coupe du monde de 2014, déclarant que rater la date butoir de la FIFA n'affectera pas la capacité du pays à faire du tournoi un succès.

Une journée après que le secrétaire général de la FIFA Jerome Valcke eut déclaré que trois stades ne seraient pas prêts à temps pour la date imposée du 31 décembre, les autorités brésiliennes ont déclaré qu'ils prévoient en fait livrer chacun des six derniers stades après cette date.

Ils affirment que seulement trois d'entre eux sont en retard, et que les trois autres seront livrés après la date prévue seulement parce qu'il y a conflit d'horaire avec les activités de la présidente brésilien Dilma Rousseff, qui veut assister aux cérémonies.

Le ministre brésilien des Sports Aldo Rebelo a affirmé que le Brésil est comme une future mariée qui arrive à son mariage en retard, une situation qui n'empêche pas la cérémonie d'avoir lieu comme prévu.

«À chaque mariage auquel j'ai assisté, la mariée a été en retard. Je n'ai jamais vu une mariée arriver à temps. Mais je n'ai jamais vu un mariage être annulé à cause de cela, a noté Rebelo. Nous allons probablement voir un délai ici et là, mais rien de trop important. Ce qui est important, c'est que tous les stades seront prêts (à la fin).»

La FIFA a déjà fait savoir qu'elle devra changer ses plans en raison des délais de livraison des stades. Le directeur du marketing à la FIFA, Thierry Weil, a déclaré que le calendrier pour la distribution des billets a déjà été légèrement modifié parce que les plans des sièges n'ont pas été finalisés, et la FIFA a dit que d'autres éléments seront aussi affectés.

«En raison de l'échéancier réduit, la FIFA, le comité organisateur local, le gouvernement et les autorités des stades ajustent le programme des opérations des stades pour s'assurer que les stades seront livrés et accueilleront les événements qui précéderont la Coupe du monde sans compromettre la sécurité ou la qualité», a déclaré la FIFA dans un communiqué.

Des dirigeants brésiliens ont répété qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter.

«Nous en sommes à un stade beaucoup plus avancé à ce point-ci que nous l'étions avant la Coupe des Confédérations, a dit le ministre adjoint des Sports Luis Fernandes. En mars, il y avait encore des doutes à savoir si Maracana serait prêt pour la finale. Nous sommes en bien meilleure position maintenant. Le seul doute concerne le stade de Sao Paulo.»

Sao Paulo est le point d'interrogation le plus important après qu'une grue se soit écrasée la semaine dernière, tuant deux personnes et endommageant une partie du stade. Un rapport sur l'étendue des dommages est attendu d'ici la fin de la semaine.

Il existe toutefois encore une certaine confusion en ce qui a trait à la date de livraison des cinq autres stades qui ne sont pas prêts, alors que le gouvernement, les organisateurs locaux de la Coupe du monde et la FIFA semblent dire des choses différentes.

Les six autres stades de la Coupe du monde étaient prêts pour la Coupe des Confédérations.

PLUS:pc