NOUVELLES

L'Allemagne se penche sur des meurtres non résolus commis sur deux décennies

04/12/2013 07:58 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

BERLIN - Les autorités allemandes cherchent à établir si des centaines de meurtres non résolus et des tentatives d'assassinat répertoriés au cours des deux dernières décennies ont été commis par des néo-nazis.

En tout, 746 cas impliquant 849 victimes ont été enregistrés entre 1990 et 2011, sans que la police ne dispose de suspects.

Cette période s'étendait de la réunification allemande jusqu'à la découverte d'une cellule néo-nazie soupçonnée d'avoir commis une dizaine de meurtres.

Cela a entraîné une révision fondamentale dans la façon dont les services de sécurité allemands font face à des crimes d'extrême-droite.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Hendrik Loerges, a confirmé la tenue de cette enquête qui avait d'abord été rapportée mercredi par le journal Neue Osnabruecker Zeitung.

Les chercheurs indépendants et militants anti-racistes ont longtemps critiqué les critères utilisés par les autorités allemandes pour classer un crime comme étant motivé par l'idéologie d'extrême-droite.

Actuellement, quelque 63 cas au cours de la période de 21 ans sont classés comme des crimes d'extrême-droite.

PLUS:pc