NOUVELLES

Des millions de personnes participent aux élections municipales de New Delhi

04/12/2013 09:14 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

NEW DELHI - Des millions d'habitants de la capitale indienne participaient mercredi à des élections municipales qui pourraient témoigner de l'humeur de l'électorat avant la tenue d'un scrutin national l'an prochain.

La plus importante élue du Parti du Congrès au pouvoir, la ministre en chef Sheila Dikshit, cherche à obtenir un quatrième mandat consécutif au sein de l'Assemblée de Delhi, qui compte 70 membres.

Elle doit affronter les candidats du principal parti d'opposition, Bharatiya Janata (BJP), et d'une formation moins importante, le parti Aam Aadmi (AAP, ou Parti de l'homme ordinaire).

Quelque 65 000 policiers ou soldats paramilitaires avaient été déployés autour des 11 000 bureaux de scrutin de la ville pour empêcher tout incident violent.

Près de 12 millions de résidants devaient se rendre voter. Des experts croient que le parti AAP, qui a été fondé il y a seulement neuf mois par le militant anticorruption Arvind Kejriwal, risque de soutirer des votes aux deux principales formations. Plusieurs militants du parti sillonnent les quartiers les plus pauvres de la capitale depuis quelques semaines pour tenter de canaliser l'insatisfaction profonde des habitants, surtout en ce qui concerne la corruption et la hausse du coût de la vie.

La campagne du BJP s'est concentrée sur l'inflation, l'augmentation de la criminalité envers les femmes et les pannes de courant et d'alimentation en eau potable dans la ville de quelque 17 millions d'habitants.

«L'heure a sonné pour le Parti du Congrès de s'en aller», a dit Harsh Vardhan, le candidat du BJP au poste de ministre en chef.

Mme Dikshit a mis en valeur les améliorations apportées par sa formation depuis 15 ans, notamment le populaire système de métro, les nombreux passages supérieurs qui ont été construits et les efforts environnementaux déployés.

La participation semblait importante dans les quartiers les plus pauvres mais moins dans les quartiers mieux nantis.

En début de journée mercredi, Mme Dikshit et Sonia Gandhi, la chef du Parti du Congrès, sont allées voter ensemble, avant d'inciter les autres électeurs à faire de même.

Des analystes croient que Mme Dikshit devrait l'emporter, même si elle risque d'être touchée par le déclin des appuis envers son parti. Au cours des derniers mois, le gouvernement du premier ministre Manmohan Singh a été éclaboussé par de nombreuses affaires de corruption, ce qui a alimenté la colère d'un public déjà déçu qu'il ait été incapable d'adopter des mesures pour relancer l'économie.

Le résultat du vote devrait être annoncé dimanche soir.

PLUS:pc