NOUVELLES

Le TSX échappe 100 points après les résultats décevants de la Banque de Montréal

03/12/2013 06:07 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, les investisseurs ayant mal réagi aux plus récents résultats trimestriels de la Banque de Montréal, ce qui a pesé sur le secteur de la finance, en prévision de la divulgation des résultats des autres grandes banques du pays, plus tard cette semaine.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 99,7 points pour terminer la séance à 13 319,87 points, les pertes s'étant réparties dans la plupart des secteurs.

Les opérateurs ont aussi fait preuve de prudence en prévision de la publication, plus tard cette semaine, de données économiques qui pourraient donner une meilleure idée des prochaines décisions de la Réserve fédérale des États-Unis en ce qui a trait au retrait progressif de ses mesures de relance.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) a affiché jeudi un bénéfice annuel record de 4,2 milliards $, qui comprend un projet net de 1,088 milliard $ pour son quatrième trimestre. Même si ses résultats ont officiellement surpassé les attentes, l'inclusion d'un gain non récurrent dans le bénéfice ajusté de la banque a fait sourciller certains observateurs, qui ont par ailleurs noté d'autres faiblesses dans les chiffres.

L'action de la banque a reculé de 3,28 $, soit 4,5 pour cent, pour clôturer à 70,25 $.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,07 cent US à 93,91 cents US à la veille de la décision de la Banque du Canada au sujet de son taux d'intérêt directeur.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi reculé mardi, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant notamment échappé 94,15 points à 15 914,62 points. L'indice élargi S&P 500 a glissé de 5,75 points à 1795,15 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a retraité de 8,06 points à 4037,2 points.

Plusieurs données économiques doivent être dévoilées cette semaine aux États-Unis. Le rapport sur le marché de l'emploi pour le mois de novembre, qui sera publié vendredi, devrait contenir certains des chiffres les plus importants aux yeux des économistes.

Un solide rapport sur l'emploi risquerait d'inquiéter les investisseurs parce que cela pourrait signifier que le moment où la Fed commencera à réduire ses achats obligataires totalisant 85 milliards $ US chaque mois se rapproche. Plusieurs observateurs considèrent que cette mesure a joué un rôle important dans la reprise des marchés boursiers cette année, en maintenant les taux d'intérêt à un faible niveau et en convainquant les investisseurs de placer plus de billes dans les marchés d'actions pour rechercher de meilleurs rendements.

À Toronto, le secteur de la finance a retraité de 1,57 pour cent. Après la Banque de Montréal, les autres grandes banques doivent dévoiler leurs résultats financiers du plus récent trimestre plus tard cette semaine. Mardi, le titre de la Banque CIBC (TSX:CM) a perdu 1,04 $ à 90,34 $, tandis que celui de la Banque Scotia (TSX:BNS) a remis 1,16 $ à 64,19 $.

Le secteur industriel a cédé 1,4 pour cent, l'action du Canadien Pacifique (TSX:CP) ayant perdu 3,39 $ à 163,17 $.

Le groupe aurifère a aussi pesé sur le parquet torontois, avec une baisse de 1,37 pour cent. Le prix du lingot d'or a rendu 1,10 $ US à 1220,80 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a perdu 49 cents à 22,25 $.

Le secteur des métaux de base a reculé de 0,24 pour cent, le cours du cuivre ayant cédé un pour cent à 3,17 $ US la livre à New York. L'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) a effacé 25 cents à 17 $.

Le secteur de l'énergie a engrangé les meilleurs gains, avançant de 0,3 pour cent. Le cours du pétrole brut a progressé de 2,22 $ US pour clôturer à 96,04 $ US le baril à New York. Le titre de Suncor Énergie (TSX:SU) a grimpé de 65 cents à 37,58 $.

PLUS:pc