NOUVELLES

Le meurtrier Maurice McIntyre invoque la « clause de la dernière chance »

03/12/2013 06:49 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

Un homme qui purge une peine de prison à vie pour le meurtre d'un agent de sécurité survenu aux Galeries de la Capitale, il y a près de 20 ans, demande une libération conditionnelle.

Maurice McIntyre a fait feu sur Alain Labrie, lors du vol d'un camion de la Sécur en 1994.

McIntyre, qui a maintenant 53 ans, a fait une requête en révision judiciaire.

Il se prévaut de la « clause de la dernière chance » qui permet aux prévenus condamnés à la prison à perpétuité de faire une demande de libération avant leur 25e année d'emprisonnement.

Un jury entend la cause à compter de lundi au palais de justice de Québec.

McIntyre serait en principe éligible à une libération conditionnelle en 2019.

Une décision favorable du jury ne lui rendrait pas sa liberté, mais lui donnerait seulement la possibilité de demander une libération conditionnelle.

PLUS:rc