NOUVELLES

Bombardier embauche un nouveau responsable des ventes des avions commerciaux

03/12/2013 04:44 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Bombardier (TSX:BBD.B) affirme que l'embauche d'un nouveau responsable des ventes pour son secteur des avions commerciaux ne constitue pas l'aveu d'un problème relativement aux commandes de ses nouveaux appareils CSeries.

Le fabricant montréalais a annoncé mardi que Chet Fuller quitterait Bombardier à la fin de l'année afin de «relever de nouveaux défis» dont la nature n'a pas été précisée, trois ans après s'être joint à l'entreprise en provenance de GE Aviation.

M. Fuller a été remplacé par Raymond Jones, qui agissait tout récemment en tant que vice-président aux comptes stratégiques à l'échelle mondiale pour Bombardier Avions d'affaires.

Marc Duchesne, porte-parole de Bombardier, a indiqué que l'entreprise était «satisfaite» des 419 commandes et engagements obtenus de 16 clients pour les nouveaux appareils de 110 à 160 sièges, incluant 177 commandes fermes. La société espère compter 300 commandes fermes de plus de 20 clients lorsque débuteront les premières livraisons dans environ un an.

Au moment de son embauche, en novembre 2010, Bombardier avait dit de M. Fuller qu'il apporterait «un point de vue différent» à son rôle de dirigeant des équipes de ventes et de marketing de l'unité des appareils commerciaux, avec un accent particulier sur la nouvelle gamme d'avions CSeries.

Bombardier a indiqué mardi que M. Jones possédait «une solide expérience et une connaissance approfondie du secteur».

«Fort de ses solides succès chez Bombardier Avions d'affaires, notamment auprès d'exploitants d'importantes flottes, Ray possède également une vaste expérience internationale», a déclaré le président de Bombardier Avions commerciaux, Mike Arcamone.

«Je suis persuadé qu'il apportera une perspective mondiale dans l'exercice de ses nouvelles fonctions et qu'il orientera l'équipe des ventes et du marketing d'Avions commerciaux vers l'ouverture de nouveaux marchés partout dans le monde», a-t-il ajouté.

Pilote commercial certifié, M. Jones a passé 16 ans au sein de la Royal Air Force du Royaume-Uni.

Les actions de Bombardier ont clôturé mardi à 4,65 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 14 cents.

PLUS:pc