NOUVELLES

Bill Clinton plaide pour des règles plus strictes pour l'écoute de chefs d'États

03/12/2013 09:18 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

L'ancien président américain Bill Clinton estime que les pays devraient faire preuve de transparence dans leur manière de recueillir des renseignements. « Je pense qu'il faut des règles très explicites concernant les écoutes de conversations de dirigeants étrangers », a-t-il déclaré dans un entretien à la chaîne américaine Fusion.

Il a reconnu que les documents coulés par l'ancien consultant Edward Snowden de l'Agence de sécurité nationale (NSA), qui ont mis au jour une vaste opération américaine de surveillance électronique de ses alliés comme le Brésil et l'Allemagne, ont nui aux États-Unis.

« Pas seulement en Amérique latine, mais aussi en Europe et en Asie. C'est d'ailleurs intéressant, car dans certains de ces pays, il s'est avéré que certains gouvernements faisaient la même chose, ou que d'autres gouvernements nous en avaient donné la permission », a-t-il dit.

Bill Clinton a ajouté que durant sa présidence, les agences américaines agissaient contre les pays qu'elles croyaient commettre des actes hostiles contre les États-Unis. « Mais, je n'en suis pas certain, nous n'avions pas la capacité à l'époque de faire la plupart de ce qui est fait aujourd'hui », a ajouté l'ex-président.

Plusieurs projets de réforme sur les pratiques de surveillance de la NSA ont été élaborés depuis l'été dernier. Le président Barack Obama s'est dit favorable à un renforcement des mesures de contrôle par le Congrès et la justice.

PLUS:rc