POLITIQUE

Un nouveau plan spatial canadien présenté au début de l'année 2014

02/12/2013 01:07 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Le nouveau plan spatial du Canada sera rendu public au cours des prochains mois, a annoncé le ministre fédéral de l'Industrie, James Moore, lundi.

Il en a fait l'annonce dans le cadre du Forum innovation aérospatiale 2013, à Montréal, auquel assistent des leaders de l'industrie aérospatiale canadienne.

M. Moore a affirmé que le gouvernement Harper avait terminé l'élaboration de sa politique spatiale et que les détails du plan seraient révélés en 2014.

«Nos entreprises sont des chefs de file en matière d'optique, de robotique, de radar-photographie et de communications par satellite, mais nous ne nous contenterons pas de ces réussites», a soutenu le ministre dans un discours.

Cette déclaration fait partie de la réponse du gouvernement conservateur au rapport Emerson, qui a été déposé il y a un an.

Le rapport, produit par l'ancien ministre fédéral David Emerson, critiquait le programme spatial canadien, qui battrait de l'aile, selon ses conclusions.

«L'industrie s'est exprimée, a collaboré et a conseillé le gouvernement sur la manière de procéder. Nous avons pris note de ces conseils et nous les avons mis en application», a affirmé James Moore.

Il a assuré aux dirigeants de l'industrie aérospatiale que le gouvernement considérerait toutes les possibilités de travailler avec le secteur privé et les partenaires internationaux du Canada afin d'encourager l'innovation en ce qui a trait aux activités spatiales du pays.

«Ce cadre de référence servira d'assise à la prochaine phase du programme spatial de notre gouvernement, a-t-il indiqué. Il sera basé sur des partenariats avec d'autres pays et le secteur privé, nourrira nos forces et inspirera les Canadiens.»

Selon un document d'information, le plan mettra de l'avant les objectifs stratégiques des activités spatiales canadiennes, ce qui inclut la création d'emplois et la croissance ainsi que la souveraineté, la sécurité et l'avancement du savoir.

Depuis le dépôt du rapport Emerson, M. Moore a annoncé plusieurs nouvelles mesures, dont la mise sur pied d'un comité consultatif composé de leaders de l'industrie et dirigé par Walt Natynczyk, président de l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Le ministre de l'Industrie a également déclaré, lundi, que le gouvernement doublerait sa contribution financière pour les programmes de développement des technologies spatiales, la faisant passer à 20 millions $ annuellement d'ici 2015-2016.

«Cela permettra d'assurer un financement plus prévisible et plus stable, comme vous l'avez demandé, a-t-il dit. Et cela aidera à développer d'autres technologies spatiales révolutionnaires semblables à celles qui ont fait la renommée des compagnies aérospatiales canadiennes.»