NOUVELLES

Même avec Neymar, la vie n'est pas facile pour le FC Barcelone sans Messi

02/12/2013 11:39 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

MADRID - Même avec Neymar dans la formation, le FC Barcelone ressent l'absence de Lionel Messi.

La défaite de 1-0 de l'équipe contre l'Athletic Bilbao était son deuxième revers de suite après une séquence de 20 matchs sans défaite pour amorcer la saison. Les deux défaites sont survenues en l'absence de Messi, blessé.

«Ce n'est pas notre Barca!» a titré le quotidien Sport sur sa page d'accueil. El Mundo Deportivo y est allé avec «Autre mort par asphyxie», allusion à la pression incessante de Bilbao, la même tactique qui a permis à l'Ajax de battre les champions d'Espagne 2-1 en Ligue des champions, mardi.

L'entraîneur de Barcelone Gerardo Martino a modifié le style de jeu de l'équipe depuis qu'il en a pris les commandes cette saison. Les changements avaient produit des résultats jusqu'à la semaine dernière.

«Nous allons perdre quelques matchs et nous n'allons pas aimer. Ça va soulever bien des interrogations, mais nous n'avons pas à tout jeter par la fenêtre. Il n'y a aucune raison de voir tout ça de façon négative, a déclaré le milieu de terrain Andres Iniesta. Nous n'avons pu marquer après avoir eu des occasions et dominé certaine portion du match.»

Barcelone a créé des occasions en fin de deuxième demie, dimanche, au stade San Mamés, mais n'est pas parvenu à déjouer le gardien de Bilbao Gorka Iraizoz. Martino a aussi fait allusion à l'absence de Messi comme un facteur pour le manque de finition à l'attaque.

«Nous n'avons pu créer cette dernière passe pour nous aider à finir le jeu, a déclaré l'entraîneur argentin. Ce qui est déconcertant, c'est quand une équipe ne sait pas quoi faire, mais je n'ai pas vu que mon équipe ne savait pas quoi faire.»

Bilbao a fait mouche en contre-attaque. La pression étouffante du club basque sur la défense de Barcelone l'a forcée à précipiter ses passes et à faire cadeau de plusieurs ballons.

Barcelone a ainsi vu son avance en tête du classement effacée puisque l'Atletico Madrid l'a rejoint en première place avec 40 points. Le Real Madrid accuse trois points de retard.

La presse de Madrid se réjouit des problèmes de Barcelone, le quotidien sportif Marca écrivant «le Barça Trébuche; Madrid Prospère» à sa une.

Madrid connaît des jours heureux depuis sa défaite à Barcelone le mois dernier. L'équipe est invaincue en sept matchs et si Cristiano Ronaldo a été spectaculaire, Gareth Bale a également élevé son niveau. Bale a réussi un tour du chapeau dans la victoire 4-1, samedi, contre Valladolid en l'absence de Ronaldo blessé.

L'adaptation de Bale à la ligue espagnole a également braqué les projecteurs sur Neymar.

Barcelone entrevoit au moins son match de la Copa del Rey contre le club de troisième division Cartagena, vendredi, comme une chance de rebondir après une semaine difficile.

«Il n'y a aucune raison de paniquer, a prévenu le milieu de terrain Sergio Busquets. Il nous faut juste continuer à avancer. Nous devons gagner tous les matchs qu'il nous reste à disputer jusqu'à la fin de (2013) et apprendre de nos erreurs et des bonnes choses que nous faisons.»

PLUS:pc