NOUVELLES

L'entraîneur des Bears Marc Trestman réitère que sa décision était la bonne

02/12/2013 06:34 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

LAKE FOREST, États-Unis - Vingt-quatre heures plus tard, l'entraîneur-chef des Bears de Chicago Marc Trestman réitère sa position.

Il a insisté pour dire qu'il avait pris la bonne décision lorsqu'il a décidé d'y aller avec un placement victorieux en situation de deuxième essai en prolongation contre les Vikings au Minnesota, dimanche, même si ça n'a pas fonctionné.

Trestman a demandé au botteur Robbie Gould de tenter un placement de 47 verges qui a terminé sa course à la droite des poteaux des buts, plutôt que d'essayer de s'approcher en effectuant deux autres jeux. En conséquence, les Bears se sont inclinés 23-20. Trestman a admis qu'il avait «beaucoup réfléchi» après la rencontre.

«Je veux être parfait pour les gars, a-t-il confié. Et quand les choses ne fonctionnent pas, je me tiens responsable parce que je prends chaque décision dans le meilleur intérêt du club.»

Il a été catégorique: la tentative de placement était la bonne décision à prendre dans les circonstances, et il ne l'a pas remise en question dans le feu de l'action.

«Ça n'a pas été le cas. Ça n'a vraiment pas été le cas», a-t-il répété.

Les Bears se retrouvent dans une position précaire puisqu'ils tirent de l'arrière par un match sur les Lions de Detroit dans la section nord de l'Association nationale à 6-6. Les Lions détiennent l'avantage du bris d'égalité entre les deux équipes, et l'objectif des Bears d'obtenir le titre de meilleurs deuxièmes semble désormais aussi insaisissable que la tentative de placement de 66 verges ratée de Gould en fin de rencontre.

Ils ont laissé filer six de leurs neuf derniers matchs et on ignore si leur prochain affrontement, lundi soir prochain contre les Cowboys de Dallas, leur permettra de compter sur les retours au jeu de Jay Cutler (élongation de la cheville gauche) et Lance Briggs (épaule).

PLUS:pc