NOUVELLES

Fucale et Drouin sont retenus au sein de l'équipe canadienne junior

02/12/2013 01:26 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Même si la formation officielle de l'équipe canadienne junior doit être confirmée d'ici Noël, Zachary Fucale sait déjà où il sera le 26 décembre: dans l'uniforme unifolié face à l'Allemagne.

Reste maintenant à savoir si l'espoir du Canadien de Montréal se retrouvera devant le filet ou sur le banc.

Un des six joueurs de la LHJMQ invités au camp de sélection de l'équipe canadienne junior qui commencera le 12 décembre prochain à Toronto, Fucale sera le seul de ce groupe assuré d'un poste. Jake Paterson, du Spirit de Saginaw, a été le seul autre gardien de but sélectionné par les dirigeants de Hockey Canada, lundi, ce qui signifie que personne ne sera retranché à cette position.

Brent Sutter, l'entraîneur-chef de l'équipe canadienne, n'était toutefois pas encore prêt à identifier son gardien no 1 en vue du championnat du monde de hockey junior qui se déroulera à Malmö, en Suède, du 26 décembre au 5 janvier.

«Aucune décision n'a été prise à ce stade-ci, a indiqué Sutter en conférence téléphonique. Cela fera l'objet d'une évaluation, d'abord à l'occasion du camp à Toronto, puis lors des nos matchs préparatoires une fois que nous aurons traversé l'Atlantique. Et ensuite, nous identifierons le gardien qui amorcera le premier match du Championnat mondial.»

Reste que Fucale et Paterson pourront se préparer sans pression, ce qui leur permettra d'arriver en Suède frais et dispos mentalement, alors qu'ils occupent un poste qui est inévitablement scruté à la loupe pendant le tournoi.

«Je pense que c'est ça que les dirigeants voulaient. Ils voulaient qu'on arrive au camp simplement pour se préparer mentalement et physiquement, pour se concentrer seulement sur les bonnes choses, et arriver au tournoi fin prêt», a déclaré Fucale lors d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne.

«(Fucale et Paterson) pourront surtout se servir du camp pour s'habituer à leurs coéquipiers et trouver leurs repères, a ajouté Sean Burke, un ancien gardien de la LNH qui est membre du personnel de direction du programme d'excellence de Hockey Canada. Nous voulons que les deux soient en confiance et aient le sentiment de pouvoir contribuer aux succès de l'équipe quand commencera le Championnat du monde.»

«Il me reste encore trois matchs avec les Mooseheads puis il y aura le camp, et pour moi ce sera important de bien profiter de tous les entraînement et les matchs qui me seront offerts d'ici (le Championnat mondial), afin de ne rien tenir pour acquis et de continuer à travailler fort sur les aspects de mon jeu qui m'ont permis de me rendre jusqu'ici», a ajouté Fucale, qui a appris la nouvelle de sa sélection lundi midi, pendant qu'il dînait en compagnie d'autres joueurs des Mooseheads.

«J'ai été extrêmement content d'entendre la bonne nouvelle et c'est un honneur de pouvoir représenter le Canada. C'est quelque chose d'important pour moi», a-t-il commenté.

Fucale s'est par ailleurs dit d'avis que la compétition entre Paterson et lui sera saine.

«C'est un gars d'équipe, comme moi, a-t-il souligné­. Il va y avoir une compétition mais on a le même but, qui est de voir l'équipe gagner. Ça devrait bien se dérouler.»

Présent au Mondial l'an dernier, Jonathan Drouin est virtuellement assuré d'être parmi les 13 attaquants retenus, même si en théorie il pourrait faire partie des deux avants que Sutter et ses adjoints prévoient retrancher.

Reste qu'il faudrait un véritable désastre pour que l'attaquant des Mooseheads en arrive à un tel scénario.

«C'est un joueur talentueux qui joue à un très bon rythme sur la glace, a dit Sutter du choix de première ronde du Lightning de Tampa l'été dernier. C'est un joueur qui a beaucoup de valeur à nos yeux au sein de notre équipe.»

Charles Hudon (Saguenéens de Chicoutimi), un autre espoir du Canadien, Anthony Mantha, le meilleur pointeur de la LHJMQ qui s'aligne avec les Foreurs de Val-d'Or, Frédérik Gauthier, de l'Océanic de Rimouski, et Félix Girard, du Drakkar de Baie-Comeau, sont les autres attaquants du circuit Courteau qui ont été invités au camp de sélection.

Puisque 22 joueurs seront retenus en vue du Mondial et que seulement 25 hockeyeurs ont été invités — le plus petit nombre en 15 ans, selon Hockey Canada —, les jeux sont pratiquement faits.

Mais contrairement aux années passées, les dirigeants d'ECJ seront toutefois davantage ouverts à accueillir en cours de route des joueurs d'âge junior de la LNH. Ça pourrait notamment être le cas de l'attaquant des Flames de Calgary Sean Monahan, qui a subi une légère fracture à un pied, la semaine dernière.

Pour l'instant, Mathew Dumba, du Wild du Minnesota, est le seul joueur qui évolue présentement dans la LNH qui a officiellement été mis à la disposition de l'équipe canadienne. Nathan MacKinnon n'a pas été libéré par l'Avalanche du Colorado.

Le jeune prodige de 16 ans, Connor McDavid, des Otters d'Erie, a lui aussi été invité au camp de sélection.

PLUS:pc