NOUVELLES

La Chine lance un premier véhicule lunaire «rover»

02/12/2013 10:10 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST
PETER PARKS via Getty Images
A model of a lunar rover that will explore the moon's surface in an upcoming space mission is seen on display at the China International Industry Fair 2013 in Shanghai on November 5, 2013. The rover's designer, Shanghai Aerospace Systems Engineering Research Institute, said the real thing would be lifted aloft by a Long March 3B rocket scheduled to be launched in early December. AFP PHOTO/Peter PARKS (Photo credit should read PETER PARKS/AFP/Getty Images)

La Chine a lancé lundi son premier rover lunaire.

Le rover «Lapin de jade» explorera la surface lunaire, examinera la géologie du satellite terrestre et renverra des images vers la Terre.

Une fusée emportant le rover à bord d'un vaisseau inhabité Chang'e 3 a décollé avec succès, lundi, du sud-ouest de la Chine et devrait arriver autour de la Lune à la mi-décembre, selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Si Chang'e 3 réussit à déposer le rover sur la Lune, la Chine deviendra seulement le troisième pays à réussir un tel exploit après les États-Unis et l'ancienne Union soviétique. Une précédente sonde chinoise avait récolté des données après s'être placée en orbite autour de la Lune, avant de s'écraser volontairement contre la surface.

Chang'e est la déesse chinoise mythique de la Lune et le «Lapin de jade», Yutu, est son animal de compagnie.

Le rover à énergie solaire examinera les structures géologiques de la Lune et y installera un téléscope pour explorer la surface et étudier la plasmasphère de la Terre, une région de plasma dense et froide qui encercle la planète.

La Chine a mis son premier taïkonaute en orbite en 2003, devenant seulement le troisième pays après les États-Unis et l'Union soviétique à envoyer un homme dans l'espace de manière indépendante. La Chine a déjà dévoilé ses intentions de construire une station spatiale et d'envoyer un homme sur la Lune.

Le programme spatial chinois est appuyé par l'armée et est une source de grande fierté pour la population. Il a réalisé de nombreux progrès depuis quelques années, même s'il traîne toujours loin derrière ceux des États-Unis et de la Russie en termes de technologie et d'expérience.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les photos de la Nasa qui ont marqué 2012