NOUVELLES

Bellew persiste et signe

02/12/2013 11:13 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

De retour chez lui à Liverpool, Tony Bellew parle de sa défaite de samedi en rendant hommage aux qualités de boxeur d'Adonis Stevenson, les seules qu'il lui reconnaît.

Un texte de Jean-François Chabot Twitter Courriel

D'un point de vue sportif, Bellew admet que le meilleur boxeur a gagné le combat.

« Je n'ai jamais été frappé aussi fort. Il frappe comme une masse. J'ai affronté de très bons cogneurs dans le passé, mais jamais comme lui. Il possède une force exceptionnelle »

Par contre, Bellew ne veut visiblement pas de Stevenson comme ami.

« S'il est un très bon boxeur, il est une honte du point de vue humain. Il n'a même pas daigné me regarder à la fin du combat. Il a choisi de m'ignorer. De toute façon, je m'en moque. Je suis une bonne personne et pas lui. Que puis-je dire de plus? »

Bellew a conclu en indiquant qu'on le reverrait bientôt en action dans une autre catégorie de poids. De son propre aveu, son maintien chez les mi-lourds s'avère plus difficile qu'il le disait en début de semaine dernière à Québec.

« Au fond, le suis à la diète depuis cinq ans pour me maintenir parmi les 175 lb. À présent, je sens que ça commence à nuire à mes performances », a écrit Bellew à la fin de son courriel.

On pourrait donc le retrouver chez les lourds-légers (cruiserweight) qui font osciller le pèse-personne à un maximum de 200 lb, le poids naturel de Bellew.

Pendant ce temps, Stevenson se demande s'il doit changer de pays.

PLUS:rc