NOUVELLES

Après le deuil, le retour au travail

02/12/2013 10:38 EST | Actualisé 01/02/2014 05:12 EST

Les travaux ont repris lundi, au chantier du stade Itaquerao de Sao Paulo, qui accueillera le match d'ouverture du Mondial de 2014.

Après trois jours de deuil, les autorités ont donné le feu vert pour que 1350 travailleurs puisse reprendre le travail dans la majeure partie du stade.

Une partie du chantier reste fermée en raison de l'enquête menée pour déterminer les causes de l'effondrement, mercredi, de la grue chargée de soulever la dernière portion du toit, une pièce de 420 tonnes. 

Le ministère du travail n'a pas autorisé l'utilisation des neuf autres grues du site jusqu'à ce que l'entrepreneur Odebrecht mette en place les mesures de sécurité adéquates.

Avant la reprise des travaux, plus de 100 travailleurs se sont réunis, lundi matin, pour une prière en mémoire des deux ouvriers tués.

Les ouvriers ont exprimé leur détermination à terminer le stade qui doit accueillir le match d'ouverture du tournoi, le 12 juin.

« Nous sommes Brésiliens, et les Brésiliens n'abandonnent jamais. Nous allons finir notre travail, et le premier match aura lieu ici comme prévu », a affirmé Americo Barbosa, 26 ans.

« Il est bon de reprendre le travail, mais c'est difficile à cause de la mort de nos collègues. C'est très triste. Je travaille ici depuis un an et quatre mois, et je n'avais jamais vu d'accident grave », a témoigné José Viana da Silva, 40 ans.

La chute de la grue a détruit une partie des tribunes et un écran géant.

Les décombres de l'accident doivent être déblayés cette semaine, puis l'entreprise de travaux publics Odebrecht vérifiera que la structure du stade n'a pas été touchée.

La FIFA avait exigé initialement que les stades soient livrés au plus tard le 31 décembre, mais celui de Sao Paulo accuse déjà un retard de 45 à 60 jours.

Le tirage au sort pour la Coupe du monde de 2014 aura lieu vendredi à Costa do Sauipe, à 70 km de Salvador de Bahia (Brésil).

PLUS:rc