NOUVELLES

Des affrontements éclatent entre policiers et manifestants à Bangkok

01/12/2013 09:40 EST | Actualisé 31/01/2014 05:12 EST

BANGKOK - La police de Bangkok a tenté, dimanche, d'empêcher des manifestants de pénétrer dans le siège du gouvernement alors que des coups de feu ont de nouveau retenti dans la capitale thaïlandaise.

Les manifestations, qui visent à renverser l'administration de la première ministre Yingluck Shinawatra, font craindre que le pays, qui compte parmi les plus importantes économies de l'Asie du Sud-Est, ne sombre encore dans l'instabilité politique.

Dimanche, c'était la première fois que les forces de sécurité avaient recours à la force depuis le début du mouvement de contestation et plusieurs observateurs craignent que cette stratégie ne provoque encore plus d'affrontements violents.

Selon les autorités et les services d'urgence thaïlandais, au moins quatre personnes ont été tuées et 103 autres blessées dans les accrochages jusqu'à présent.

Les quatre décès sont survenus au stade de Bangkok, où des coups de feu ont été entendus pour la deuxième fois dimanche.

Le soulèvement s'est amorcé le mois dernier après que Mme Shinawatra eut tenté de faire adopter au Parlement un projet de loi d'amnistie qui aurait permis à son frère, l'ancien premier ministre Thaksin Shinawatra, de revenir en Thaïlande.

Chassé du pouvoir par le coup d'État de 2006, Thaksin s'est exilé à Dubaï afin d'échapper à une peine d'emprisonnement de deux ans pour corruption. Il soutient que cette condamnation cache des motivations politiques.

PLUS:pc