NOUVELLES

Alfredsson réussit son retour à Ottawa, les Red Wings l'emportent 4-2

01/12/2013 08:36 EST | Actualisé 31/01/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le retour de Daniel Alfredsson à Ottawa a une fois de plus rappelé aux Sénateurs que les choses ne sont plus aussi faciles sans sa présence dans la formation, cette saison.

Même s'il a amassé un but dans un filet désert et une mention d'aide, Alfredsson n'a pas été le principal facteur de la deuxième défaite consécutive des Sénateurs. Mais en aidant les Red Wings de Detroit à signer une victoire de 4-2, dimanche, l'ancien capitaine de la formation ontarienne a contribué à ajouter aux malheurs de ses anciens coéquipiers.

«C'est difficile à décrire, a déclaré Alfredsson à propos des émotions qu'il a ressenties au cours de la soirée. Pourquoi est-ce que je mériterais une telle ovation quand tout ce que je fais, c'est jouer au hockey? C'est irréel parfois.»

Comme c'est arrivé à plusieurs reprises cette saison, les Sénateurs (10-13-4) ont commis des revirements coûteux en défensive et l'attaque n'a pas été en mesure de compenser pour ceux-ci.

Johan Franzen et Drew Miller, avec deux buts, ont été les autres marqueurs des Red Wings. Jonas Gustavsson a réalisé 29 arrêts pour récolter la victoire.

Clarke MacArthur et Mika Zibanejad ont donné la réplique pour les Sénateurs, qui avaient gagné leurs deux premiers duels de la saison face aux Wings. Robin Lehner a cédé trois fois sur 22 tirs pour encaisser la défaite.

Alfredsson a été accueilli avec les chants habituels de la foule qui criait «Alfie! Alfie!» alors que les Sénateurs lui ont rendu hommage en présentant une vidéo avant le début de la rencontre.

L'ancien capitaine des Sénateurs était debout au banc des Red Wings pour apprécier la vidéo qui rappelait les meilleurs moments de la carrière du Suédois à Ottawa. Il n'était pas le seul à être debout. La foule du Centre Canadian Tire l'a ovationné pendant de longues minutes après la fin de l'hommage.

Sa présence au match des étoiles de la LNH à Ottawa en 2012, sa mise en échec sur l'attaquant des Maple Leafs de Toronto, Darcy Tucker, lors des séries éliminatoires de 2002 et son but en prolongation, qui a propulsé les Sénateurs en finale de la Coupe Stanley en 2007, sont tous des moments qui ont été montrés à l'écran géant.

«J'apprécie beaucoup le geste de l'organisation des Sénateurs et de ses partisans, a commenté le vétéran attaquant. C'est très touchant.»

L'implication de Alfredsson dans la communauté a aussi été soulignée. Après la vidéo, le Suédois a patiné jusqu'au centre de la patinoire avec son bâton dans les airs en guise de remerciement. Les chants «Alfie! Alfie!» ont ensuite fait place aux «Go Sens Go!» avant la mise au jeu initiale. Les huées sont venues plus tard, notamment lorsqu'il a transporté la rondelle en zone offensive et quand il a marqué le but qui a scellé l'issue de la rencontre.

«Je crois qu'après la mise au jeu, la foule a fait la bonne chose en encourageant son équipe, a-t-il dit. Ils doivent être derrière leur équipe et c'est ce qu'ils ont fait.»

PLUS:pc