NOUVELLES

Stephen Harper sera honoré dimanche pour son appui envers Israël

30/11/2013 09:49 EST | Actualisé 30/01/2014 05:12 EST

Le premier ministre Stephen Harper pourra, dimanche, laisser de côté le scandale des dépenses du Sénat et son recul dans les intentions de vote pour se ressourcer parmi certains de ses plus fervents partisans: la communauté juive canadienne.

M. Harper sera le centre d'attention, lors de la tenue du souper annuel Negev à Toronto, un gala caritatif visant à souligner son amitié et son appui inébranlable envers Israël. Selon ce qu'a rapporté le National Post vendredi, M. Harper y annoncera son intention d'effectuer son premier voyage en Israël, un pays dont le premier ministre Benyamin Nétanyahou se vante ouvertement de l'affection qu'il voue à l'ami qu'il appelle tout simplement « Stephen ».

L'hommage rendu dimanche aura aussi une connotation financière. Ce soir-là, l'appréciation de M. Harper sera mesurable en espèces sonnantes et trébuchantes puisque la branche canadienne du Fonds national juif (FNJ) annoncerait le résultat d'une collecte de fonds visant à construire un refuge pour oiseaux, en Israël, qui portera le nom du premier ministre. Josh Cooper, le directeur de la branche canadienne du FNJ, n'a pas voulu dire combien d'argent a été recueilli, mais il a parlé de la plus importante collecte de fonds jamais réalisée dans les 65 ans d'existence de l'organisme. 

L'endroit est un projet de réhabilitation que le gouvernement israélien espère transformer en une importante attraction touristique. Ce refuge est également l'un des seuls endroits au monde où le premier ministre peut échapper aux critiques mondiales voulant que le Canada traîne de la patte en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et soit un revendeur des sables bitumineux de l'Alberta.

Voix discordantes 

Il pourrait cependant y avoir quelques voix discordantes, dimanche, à l'extérieur du Centre des congrès du Toronto métropolitain, où se déroulera l'événement.

Un groupe appelé Independent Jewish Voices Canada et d'autres organisations comptent protester contre les politiques environnementales du premier ministre et son ordre du jour politique.

La Presse Canadienne

PLUS:rc