NOUVELLES

Pont Champlain: le NPD dénonce encore l'inaction du gouvernement fédéral

30/11/2013 10:27 EST | Actualisé 30/01/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les Montréalais auraient dû assister ce week-end à la levée de la première pelletée de terre pour la construction du nouveau Pont Champlain, et non à l’installation d’une superpoutre pour remédier temporairement à la dégradation avancée de la structure.

C’est ce que clame le porte-parole des Transports pour le Nouveau Parti démocratique et député de Brossard, Hoang Mai, dénonçant du même coup la lenteur du gouvernement Harper à agir dans ce dossier.

M. Mai s’est rendu sur les lieux des travaux d’installation de la superpoutre. Il a souligné que cette opération, qui risque de se répéter dans les prochains mois, n’aurait pas été nécessaire, si les travaux de construction du nouveau pont avaient été entamés il y a quelques années.

Le député néo-démocrate estime que le pont est en phase terminale en raison de l’inaction du gouvermement fédéral. La réparation de poutres fissurées, selon lui, c’est comme «mettre un pansement à un patient qui est sur le point de mourir».

Hoang Mai exige que le dossier de construction se règle rapidement, mais de façon «ouverte et transparente».

PLUS:pc