NOUVELLES

Un Vendredi fou moins chaotique au Québec

29/11/2013 07:57 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

À l'image des grandes villes nord-américaines, Montréal et Québec ont connu la frénésie du Vendredi fou.

L'évènement, qui se caractérise par l'afflux d'un nombre important de clients en cette fin de saison automnale vers les magasins pour profiter des soldes, a été moins chaotique que chez nos voisins américains.

Dans un magasin Future Shop de Montréal, les portes étaient ouvertes depuis 8 h et « il y avait une soixantaine de personnes qui attendaient » à l'extérieur malgré le froid, rapporte une employée.

Mais il n'y a eu aucun débordement, les clients québécois ont fait preuve d'une certaine retenue malgré des réductions de prix atteignant par endroits 50 %.

Les commerçants mettent toutes leurs énergies pour séduire les clients et les amener à acheter au Québec.

De véritables soldes?

Selon des études américaines, les prix de certaines catégories de produits sont haussés quelques semaines avant le Vendredi fou, puis réduits le jour même de « l'évènement », donnant au consommateur l'impression de faire de bonnes affaires.

Beaucoup de clients en sont conscients, mais cela ne les décourage pas de venir attendre des heures devant les magasins.

Les propriétaires des centres commerciaux se sont également mis de la partie pour la première fois cette année pour attirer les clients.

La Journée sans achat a également été célébrée vendredi. Les consommateurs seront à nouveau mis à l'épreuve samedi lors de la Journée internationale sans crédit.

D'après le reportage de Maxime Bertrand

PLUS:rc