NOUVELLES

Québec veut faire plus de place aux alcools québécois à la SAQ

29/11/2013 03:08 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

La Société des alcools du Québec (SAQ) réservera une place plus importante aux alcools québécois sur ses étals, a annoncé vendredi en point de presse la première ministre Pauline Marois.

Québec s'engage également à verser 4,3 millions de dollars pour bonifier une mesure d'appui à la commercialisation des vins québécois pour les trois prochaines années.

En octobre dernier, les vignerons québécois se sont adressés au gouvernement pour demander une modernisation des lois. La démarche est nécessaire à leurs yeux pour donner plus de visibilité à leurs produits dans les rayons de la SAQ.

La SAQ rappelle l'existence de sections exclusivement réservées aux produits québécois dans ses magasins, tout en reconnaissant qu'il y a encore du travail à faire.

La société d'État se justifie en disant vouloir suivre le rythme de production.

En point de presse au siège social de la société d'État à Montréal, Pauline Marois a souligné que l'industrie vinicole au Québec est naissante mais en forte progression. Après des débuts modestes, l'industrie du vin regroupe aujourd'hui plus de 110 entreprises qui génèrent des revenus de près de 80 millions de dollars annuellement, a-t-elle rappelé.

Dans sa mise à jour économique présentée jeudi, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a indiqué que les sociétés d'État, dont la Société des alcools, avaient rapporté moins à l'État par rapport aux prévisions.  

Cette annonce survient dans la foulée de celle, la semaine dernière, du nouveau président-directeur général de la SAQ. Alain Brunet, l'actuel vice-président et chef de l'exploitation de la société d'État, entrera en fonctions le 1er janvier prochain. Il succède à Philippe Duval.

PLUS:rc