NOUVELLES

N.-B.: cinq personnes sont arrêtées dans une manif anti-gaz de schiste

29/11/2013 05:23 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

RICHIBUCTO, N.-B. - Cinq personnes ont été arrêtées, vendredi, lors d'une manifestation contre l'exploration des gaz de schiste au Nouveau-Brunswick, portant à 15 le nombre total d'interpellations depuis l'obtention d'une injonction par la compagnie SWN Resources, vendredi dernier.

Selon Jullie Rogers-Marsh, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la manifestation de vendredi est devenue violente lorsque des gens ont commencé à jeter des pierres en direction des policiers et des véhicules de la police fédérale.

Au dire de Mme Rogers-Marsh, toutefois, personne n'a été blessé lors des heurts survenus le long de la route 11, sur un viaduc au sud de Richibucto.

La porte-parole a ajouté que la route en question — le lien principal entre Moncton et Miramichi — avait été temporairement fermée puisque des gens se trouvaient sur la voie.

L'injonction de SWN Resources empêche quiconque d'interférer avec les travaux d'exploration de l'entreprise, et établit un périmètre autour des équipements utilisés.

Une audience est prévue lundi, à Fredericton, pour que SWN réclame une prolongation de l'injonction, qui expire lundi soir.

Une manifestation contre l'exploitation du gaz de schiste près de Rexton, le mois dernier, a mal tourné lorsque la police a tenté de faire respecter une autre injonction visant à mettre fin à un blocus d'un terrain de l'entreprise. Quarante personnes avaient été arrêtées, et six véhicules de police incendiés.

PLUS:pc