NOUVELLES

Le Bureau de la concurrence approuve l'acquisition de Public Mobile par Telus

29/11/2013 05:14 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le Bureau de la concurrence a approuvé l'acquisition du petit fournisseur de services sans fil Public Mobile et de son spectre par Telus (TSX:T), l'un des trois grands joueurs de l'industrie.

L'organisme, dont la décision a été rendue publique vendredi, a conclu que cette acquisition n'aurait vraisemblablement pas pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence liée à l'offre de services de télécommunication sans fil dans les secteurs couverts par la transaction, soit le sud de l'Ontario et la région de Montréal.

Dans ces secteurs, Telus fera face à la concurrence de Rogers Communications (TSX:RCI.B) et Bell Canada (TSX:BCE), a indiqué le bureau, en plus de celle de Wind et Mobilicity dans le sud de l'Ontario, et de Vidéotron dans les environs de Montréal.

Le ministère fédéral de l'Industrie avait déjà donné le feu vert à la transaction, le 23 octobre.

Public Mobile figure au nombre des petits joueurs arrivés sur le marché à la suite des enchères du spectre organisées par le gouvernement fédéral en 2010.

Le Bureau de la concurrence s'était dit particulièrement préoccupé à la suite des enchères car les trois grands — Bell, Rogers et Telus — avaient réagi en diminuant leurs prix, en proposant de nouveaux produits et services, et en accroissant la portée et la diversité de leurs produits sans fil.

Toutefois, l'organisme a fait remarquer que Public Mobile allait vraisemblablement abolir son forfait «Appels illimités» à 19 $ par mois en raison de problèmes financiers, mais que Telus lui avait fait part de son intention d'offrir au moins jusqu'à la fin de 2014 un forfait similaire à celui proposé par Public Mobile.

PLUS:pc