NOUVELLES

La frustration sexuelle serait mauvaise pour la santé

29/11/2013 03:34 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

Le sexe serait l'une des clés d'une bonne santé et d'une plus longue vie - du moins en ce qui concerne la mouche du vinaigre - s'il faut en croire une étude publiée par des chercheurs américains.

Les mâles exposés aux phérormones sexuelles des femelles, mais sans qu'on leur permette de s'accoupler, ont témoigné d'une réduction rapide de leurs réserves de graisse, d'une plus faible résistance à la faim et d'un stress plus important.

L'accouplement, en revanche, a partiellement renversé les effets négatifs sur la santé et le vieillissement.

L'auteur de l'étude, le Dr Scott Pletcher de l'Université du Michigan, a expliqué que la frustration sexuelle semble bel et bien être liée à une moins bonne santé. Les mouches qui s'attendaient à pouvoir s'accoupler ont vu leur santé en souffrir et elles ont vécu moins longtemps, a-t-il dit.

La mouche du vinaigre, ou drosophile, est fréquemment utilisée lors d'études scientifiques. Même si la drosophile ne vit, en moyenne, que pendant 60 jours, plusieurs découvertes réalisées chez cet insecte ont ensuite pu être vérifiées chez des animaux ayant une plus longue durée de vie, comme les souris.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans la revue Science.


Associated Press

PLUS:rc