NOUVELLES

Huit personnes perdent la vie après l'écrasement d'un hélicoptère à Glasgow, en Écosse

29/11/2013 07:08 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST
AFP

LONDRES - L'écrasement d'un hélicoptère sur le toit d'un populaire pub de Glasgow, en Écosse, tard vendredi soir, aurait fait de nombreux blessés tandis que d'autres personnes seraient demeurées emprisonnées dans l'édifice, selon des responsables écossais.

Tôt samedi, les autorités ont confirmé que les équipes de recherches et de secours se trouvaient sur place au pub The Clutha, dans le centre de la ville.

Des responsables ont précisé que plusieurs personnes avaient été secourues et transportées vers des hôpitaux, mais ajouté qu'il était encore trop tôt pour commenter sur le nombre de blessés.

Sur son compte Twitter, le premier ministre Alex Salmond a confirmé l'écrasement, survenu vers 22 h 30, et reconnu qu'il fallait se préparer à la probabilité de décès, «compte tenu de l'ampleur de l'incident».

Le chef-adjoint Lewis Ramsay a fait savoir que ses équipes de secouristes — environ 125 pompiers — avaient établi des contacts avec certaines personnes se trouvant toujours à l'intérieur du pub, et travaillaient avec vigueur pour sécuriser l'édifice et «sortir les gens».

Selon la police écossaise, trois personnes — deux agents de police et un pilote civil — se trouvaient à bord de l'Eurocopter EC135 T2. La chef adjointe Rose Fitzpatrick a déclaré qu'il était trop tôt pour expliquer l'écrasement.

Des photos prises sur place montraient un hélicoptère écrasé dans le toit du pub Clutha et des travailleurs des services d'urgence près de la porte. Des débris se trouvant à proximité du commerce semblaient afficher les lettres du mot «Police» sur le côté.

Les autorités policières locales ont confirmé que les services d'urgence avaient répondu «à un incident majeur», mais n'avaient pas voulu commenter sur la possibilité qu'il y ait des victimes, ni sur la possibilité qu'un hélicoptère de la police ait été impliqué.

Les services d'incendie et de sauvetage écossais ont affirmé sur Twitter qu'ils se trouvaient sur les lieux de l'écrasement, sans commenter davantage étant donné qu'ils étaient «très occupés».

Des médias rapportaient que des gens pourraient être coincés à l'intérieur, sans pouvoir le confirmer. Esperanza, un groupe écossais, devait livrer une prestation musicale en soirée.

«Il semble que les membres du groupe soient tous corrects. Mais on n'est pas si sûrs au sujet des autres», pouvait-on lire sur la page Facebook du groupe.

Des témoins ont décrit une scène chaotique alors que les gens fonçaient à travers un nuage de poussière pour sortir du pub. Certains avaient des plaies à la tête et d'autres blessures.

Grace MacLean, qui se trouvait à l'intérieur du pub au moment de l'écrasement, a indiqué qu'elle passait «du bon temps», lorsqu'il y a eu un grand bruit, puis de la fumée.

«Le groupe riait et nous faisions tous des blagues comme quoi les musiciens avaient fait tomber le plafond», a-t-elle confié à la BBC. «Ils ont continué à jouer, puis le toit a continué de tomber, quelqu'un a commencé à crier, puis le pub s'est rempli de poussière. Vous ne pouviez rien voir, il était impossible de respirer.»

Des gens ont formé une chaîne humaine pour aider à faire sortir les personnes inconscientes du pub, pour que «pouce par pouce, nous puissions sortir les gens à l'extérieur», a relaté le porte-parole du Parti travailliste Jim Murphy, qui se trouvait dans le secteur lorsque l'appareil s'est écrasé.

«L'hélicoptère se trouvait dans le pub. C'était le bordel. Je pouvais bouger à peine d'un mètre à l'intérieur. J'ai aidé à sortir des gens à l'extérieur», a déclaré M. Murphy sur les ondes de Sky News.

«J'ai vu plusieurs personnes sortir du pub couverts d'une couche de poussière. Pas de fumée, pas de feu, simplement une énorme quantité de poussière.»

Le rédacteur en chef du journal Sun, Gordon Smart, a affirmé à Sky News qu'il croyait qu'il s'agissait d'un hélicoptère de la police.

Il rapporte qu'il n'a pas vu ni entendu d'explosion.

«(L'hélicoptère) est tombé comme une roche. Le moteur semblait tousser», a-t-il décrit.

«Mes pensées sont avec tout le monde touché par l'écrasement de l'hélicoptère à Glasgow — et avec les services d'urgence qui travaillent cette nuit», a publié sur Twitter le premier ministre David Cameron.