NOUVELLES

Des charniers d'une cinquantaine de cadavres retrouvés en Irak

29/11/2013 05:13 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

Les autorités irakiennes ont annoncé vendredi la découverte d'une cinquantaine de cadavres de personnes tuées par balle ou égorgées à différents endroits du pays.

Le premier charnier de 18 cadavres a été retrouvé tôt vendredi dans la province de Salaheddine, au nord de Bagdad. Les corps portaient des traces de balles à la tête et à la poitrine.

Ils avaient été enlevés quelques heures auparavant par des hommes en uniformes militaires, rapportent des sources du corps médical et de la sécurité.

Deux chefs tribaux, quatre policiers et un commandant de l'armée étaient parmi les victimes.

La police a fait état d'une autre découverte macabre mercredi dans la capitale, où 19 corps de personnes, toutes tuées par balle, avaient été découverts.

Les autorités rapportent également plusieurs attaques, qui ont fait au moins 23 morts à travers le pays, notamment au nord de Bagdad, dans les régions de Mossoul, Baqouba, et Kirkouk.

Bagdad, la capitale et les régions à majorité sunnite du nord et de l'ouest du pays sont particulièrement visées par ces violences confessionnelles nées après l'invasion américaine en 2003.

Pour le seul mois de novembre, au moins 600 personnes ont été tuées, dont plus de 200 depuis le début de la semaine, selon des informations recoupées à partir de sources officielles et médicales.

PLUS:rc