DIVERTISSEMENT

De nombreuses réactions au décès de Jean-Louis Roux

29/11/2013 02:50 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST
PC

Les hommages se sont multipliés vendredi à l'annonce du décès du comédien et metteur en scène québécois Jean-Louis Roux.

L'homme de théâtre a longtemps été vu comme un amoureux des grands textes classiques, mais selon ses amis et ses collaborateurs de longue date, il n'a pas hésité à tendre la main aux jeunes créateurs québécois lorsqu'il dirigeait le Théâtre du Nouveau Monde.

« Il s'occupait très bien de préparer la jeunesse au TNM, se rappelle la comédienne Monique Mercure. Il a ouvert la porte de son théâtre à beaucoup de gens. »

Françoise Faucher, qui a notamment joué aux côtés de Jean-Louis Roux dans L'échange de Paul Claudel et Le malentendu de Camus, abonde dans le même sens.

« C'était un homme d'une très grande culture théâtrale, qui avait un idéal de qualité, de grandeur au théâtre. Il aimait les grands textes. Mais Jean-Louis avait une vision ample de ce que devait être le TNM, poursuit la comédienne. Il ne voulait pas en faire seulement un théâtre de culture française, mais également un de culture québécoise. Il voulait donner la place aux créateurs d'ici. »

Un homme à la fois aimé et critiqué

Pour Françoise Faucher, ses prises de positions tranchées sur la question nationale et son caractère bouillant ont souvent fait de Jean-Louis Roux une cible facile.

« C'est un homme envers qui on a été très dur, qui a été souvent blessé, et pas suffisamment apprécié à sa juste valeur. Il avait le courage d'aller à l'encontre du consensus, à tort ou à raison. Il défendait avec énergie ses opinions et a pris des positions difficiles et risquées. »

Des réactions politiques

Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, a également réagi sur Twitter au décès de Jean-Louis Roux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2013