NOUVELLES

Coupe du monde au Brésil: le stade devrait être prêt pour l'ouverture en juin

29/11/2013 11:15 EST | Actualisé 29/01/2014 05:12 EST

SAO PAULO - Une inspection a confirmé vendredi qu'aucun dommage structurel n'a été constaté sur les estrades du stade qui doit accueillir le match d'ouverture de la Coupe du monde de soccer de 2014, et plus de 1300 ouvriers devraient être de retour au travail sur le site de la construction dès le début de la semaine prochaine, a annoncé la compagnie de construction.

Il s'agissait de bonnes nouvelles pour les organisateurs locaux de la Coupe du monde ainsi que pour la FIFA, qui se demandaient si le stade de Sao Paulo serait prêt à temps pour le match du 12 juin, après qu'une grue se fut effondrée, mercredi, en tentant de hisser une structure métallique de 500 tonnes.

La tragédie a causé la mort de deux travailleurs et endommagé de façon significative une partie du stade.

Bien qu'il demeure plutôt invraisemblable que l'aréna Corinthians soit complété d'ici la fin décembre, tel qu'exigé par la FIFA, l'absence de dommages structurels importants et la reprise rapide des travaux garantissent presque qu'il sera prêt pour le match d'ouverture, dans plus de six mois.

Selon Odebrecht, la compagnie brésilienne responsable de la construction de l'aréna Corinthians et de trois autres stades de la Coupe du monde, des ingénieurs et des autorités de la défense civile se trouvaient sur le site, vendredi.

Des représentants de la compagnie allemande Liebherr, qui a construit la grue, étaient aussi présents.

«Odebrecht réitère que la structure des estrades n'a pas été compromise», a affirmé la compagnie de construction dans une déclaration.

Le ministère du Travail a pour sa part déclaré qu'il avait été interdit à Odebrecht d'utiliser les neuf autres grues du site jusqu'à ce qu'elle puisse démontrer que «des mesures de sécurité sont en place et qu'il n'y a plus de risque d'accident».

Les enquêtes sur les causes de l'accident se poursuivent. La police prévoit interroger l'opérateur de la grue la semaine prochaine.

Un inspecteur de police a déclaré à l'Associated Press que l'opérateur de la grue n'est pas encore soupçonné d'actes répréhensibles, mais il est considéré comme un témoin important de l'accident.

«Nous ne pouvons dire quoi que ce soit sur la responsabilité, mais il était là lorsque l'accident est survenu et ce sera extrêmement important d'entendre ce qu'il a à dire», a affirmé l'inspecteur Luiz Antonio da Cruz lors d'une entrevue téléphonique.

Selon des témoins, l'opérateur a sauté hors de la grue lorsqu'il a constaté qu'elle s'effondrait avec la structure métallique.

Des médias brésiliens ont rapporté que l'employé, sous le choc après l'accident, avait été autorisé à rentrer chez lui.

Les autorités de la défense civile suivent trois pistes d'enquête, soit l'erreur humaine, des problèmes mécaniques et l'instabilité du sol sous la grue.

PLUS:pc