POLITIQUE

Nicolas Marceau annonce un déficit de 2,5 milliards pour le Québec (VIDÉO)

28/11/2013 03:49 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

Le gouvernement du Québec est dans l'obligation de reporter de deux ans le retour à l'équilibre budgétaire, prévu en 2013-2014, en raison de la situation économique précaire.

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a confirmé jeudi, lors de sa mise à jour économique, que le Québec enregistrait un déficit de 2,5 milliards de dollars pour l'exercice financier en cours. L'année prochaine (2014-2015), le déficit sera de 1,75 milliard. Le gouvernement table désormais sur un retour à l'équilibre budgétaire l'année suivante, en 2015-2016.

« La faible expansion de l'économie mondiale, la très faible inflation, le resserrement fédéral du crédit hypothécaire et des dépenses de consommation moins élevées que prévu ont contribué à réduire de façon importante la hausse des revenus du gouvernement. Les dépenses sont donc sous contrôle, mais les revenus ne sont pas au rendez-vous », a reconnu le ministre Marceau lors d'un point de presse à Québec.

Outre les taxes à la consommation (- 576 millions), les impôts des particuliers (- 885 millions) et des sociétés (- 741 millions), les droits miniers (- 115 millions) et les sociétés d'État Loto-Québec et la Société des alcools (- 144 millions) ont également rapporté moins à l'État par rapport aux prévisions.

Le ministre a révisé la croissance des revenus à 2,6 % pour 2013-2014, alors qu'il avait prévu 5,2 %, « ce qui représente un manque à gagner additionnel de 1,4 milliard », a-t-il ajouté.

Pas de hausse des impôts ni des taxes

Le ministre Marceau a toutefois promis de ne pas augmenter les taxes ou les impôts ni de sabrer dans les dépenses, ce qui aurait entraîné un impact négatif équivalant à 0,7 % du PIB, selon lui.

En septembre dernier, la première ministre Pauline Marois admettait que son gouvernement pourrait revoir l'échéance pour l'atteinte de l'équilibre budgétaire, en raison de la situation économique.

En date du 31 juillet, le déficit du Québec atteignait déjà 2,3 milliards de dollars, selon le rapport mensuel des opérations financières.

Le chef libéral Philippe Couillard a dit craindre, mardi, que la situation économique soit encore plus précaire que ne le laisse entendre le gouvernement Marois et que la province tombe en déficit structurel.

Selon lui, le Parti québécois a la fâcheuse habitude de chercher des coupables, mais c'est lui qui est incapable de générer de la croissance économique.

Les libéraux visent 2014-2015 pour l'atteinte du déficit zéro.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois