NOUVELLES

Mouvement de colère au chantier naval Irving

28/11/2013 08:42 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

Environ 300 travailleurs du chantier naval Irving, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, ont quitté leur poste, jeudi matin, pour dénoncer les conditions de travail.

Les manifestants sont sortis vers 9 h (heure locale) avec l'accord de l'employeur, disent-ils. 

Ils dénoncent ce qu'ils qualifient d'intimidation de la part de gestionnaires, et ils exigent que les choses changent. 

Un représentant syndical a expliqué qu'on espère améliorer l'atmosphère au travail par la négociation.

Les travailleurs sont bouleversés par la mort récente d'un collègue. Les drapeaux sont d'ailleurs en berne dans le chantier.

Selon les manifestants, ce travailleur qui comptait 30 ans d'expérience avait été suspendu parce qu'il s'était plaint au sujet de la sécurité des échafaudages.

La porte-parole de l'entreprise affirme que l'employeur va bientôt réagir à la situation.

Le chantier est en pleine reconstruction, car il se prépare à exécuter un important contrat pour le renouvellement de la flotte militaire canadienne.

PLUS:rc