NOUVELLES

Le courage de dénoncer la corruption est honoré à Québec

28/11/2013 04:56 EST | Actualisé 27/01/2014 05:12 EST

Trois « lanceurs d'alertes », des citoyens qui ont eu le courage de dénoncer la collusion et la corruption, ont reçu la médaille de l'Assemblée nationale, jeudi. Une preuve que l'intégrité et les principes de justice sociale demeurent des valeurs fortes chez certains, alors que la commission Charbonneau présente davantage le côté sombre des gens.

Stéphanie Bérard, une ex-directrice générale de l'Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec, a été victime d'un renvoi pour avoir collaboré avec la commission.

Chantale Levert a elle aussi été congédiée par une MRC après avoir soulevé des questions sur l'attribution douteuse de contrats.

François Beaudry, un ancien ingénieur-conseil au ministère des Transports du Québec, a quant à lui parlé à visage à découvert à des journalistes pour les informer de ce qu'il savait sur la collusion dans le monde de la construction.

Ces trois hommes et femmes ont reçu leur médaille des mains de Françoise David et Amir Khadir, députés de Québec solidaire.

PLUS:rc