NOUVELLES

La folie du Black Friday arrive au Canada

28/11/2013 05:23 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST
Getty
People get an early start on Black Friday shopping deals at a Walmart Superstore on November 22, 2012 in Rosemead, California, as many retailers stayed opened during the Thanksgiving celebrations, evidence that even this cherished American family holiday is falling prey to the forces of commerce. AFP PHOTO / Frederic J. BROWN (Photo credit should read FREDERIC J. BROWN/AFP/Getty Images)

TORONTO - Le «Black Friday» américain semble prendre de l'ampleur au Canada, alors que davantage de détaillants cherchent à garder les consommateurs au pays à l'occasion de la plus importante journée de magasinage de l'année aux États-Unis.

L'un des plus principaux gestionnaires de centres commerciaux au Canada, Cadillac Fairview, a répondu favorablement aux requêtes de détaillants en acceptant que 21 de ses centres soient ouverts plus tôt que d'habitude vendredi, de façon à attirer des consommateurs qui, autrement, pourraient être tentés de traverser la frontière afin de profiter des aubaines du lendemain de l'Action de grâces américaine.

«C'est plaisant pour nous de lancer la saison des achats de fin d'année», a affirmé la directrice du marketing de Cadillac Fairview, Wendy Greenwood, au sujet de la décision prise par l'entreprise d'ouvrir ses propriétés plus tôt pour une deuxième année de suite.

«Les consommateurs peuvent magasiner localement et obtenir de sérieuses aubaines sans avoir à se rendre au sud de la frontière», a-t-elle ajouté.

Les consommateurs peuvent s'attendre à des promotions d'ouverture et des réductions atteignant jusqu'à 50 pour cent, a indiqué Mme Greenwood. L'an dernier, lorsque Cadillac Fairview a pour la première fois fait l'expérience d'une ouverture hâtive, elle a constaté une hausse de 22 pour cent du trafic.

Cette année, le principal centre de Cadillac Fairview, le Centre Eaton de Toronto, ouvrira ses portes dès 6 h 00 tandis que d'autres centres à travers le pays accueilleront les consommateurs à compter de 7 h 00 ou 8 h 00.

Aux États-Unis, le «Vendredi fou» marque le début de la cruciale saison des achats de fin d'année — l'occasion pour les détaillants d'écouler leur marchandise et de commencer à enregistrer des profits.

Bien qu'il soit peu probable que surviennent au Canada les mêmes cohues aux portes des magasins et ruées vers les articles qui sont monnaie courante aux États-Unis, la popularité du Vendredi fou augmente alors que les détaillants continuent de voir leurs résultats financiers ressentir l'impact de la présence croissante au pays de concurrents américains.

Des détaillants tels qu'Amazon.ca et Sears Canada ont réagi en proposant des baisses de prix atteignant 70 pour cent sur une vaste gamme d'articles incluant téléviseurs, appareils photographiques, vêtements et appareils électroménagers.

Selon un récent sondage de la Banque de Montréal, les consommateurs sont plus qu'enthousiastes à l'idée de faire des achats lors du Vendredi fou.

Quarante-sept pour cent des répondants ont dit avoir l'intention de faire des achats cette année, comparativement à 41 pour en 2012. Chacun avait l'intention de dépenser en moyenne 292 $.

INOLTRE SU HUFFPOST

Craziest Black Friday Moments