NOUVELLES

Jean-Philippe Le Guellec pointe en quatrième place au 20 km individuel

28/11/2013 02:47 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Décidément, le circuit d'Ostersund, en Suède, sied bien à Jean-Philippe Le Guellec: c'est là qu'il a obtenu ses deux meilleurs résultats en carrière jusqu'ici.

À sa victoire au sprint de 10 km de l'an dernier à cet endroit, le Québécois de 28 ans a ajouté une quatrième place au 20 km masculin, jeudi, à l'occasion de la première épreuve individuelle de la saison 2013-2014 de la Coupe du monde de biathlon.

«J'attribue ça en partie au fait que c'est le début de saison et j'ai tellement hâte de courir que ça me motive au plus haut point, a commenté Le Guellec lorsque La Presse Canadienne l'a joint en Suède après sa course. Il y a aussi le fait que le parcours ici ressemble à l'endroit où je m'entraîne à Val-Cartier, alors c'est sûr que c'est un de mes parcours préférés. C'est un tracé exigeant et technique, c'est dans mes cordes au point de vue ski.»

Son temps de 52 minutes et 42,2 secondes, obtenu en accélérant la cadence avoir après connu deux premières boucles laborieuses en raison d'une approche plus conservatrice, l'a laissé à 11,1 secondes de la troisième place récoltée par l'Autrichien Daniel Mesotitsch.

Le Français Martin Fourcade, le double champion du classement général de la Coupe du monde, a fait taire les critiques qui doutaient de sa forme pré-olympique en ne commettant aucune faute au tir. Il a complété l'épreuve avec un temps de 50:10,9. Il a devancé l'Autrichien Simon Eder, deuxième, par 2:06,1.

Le Guellec a aussi été aidé par sa prestation d'une seule faute au tir, réalisée malgré de forts vents.

«La journée d'aujourd'hui était une belle occasion à saisir parce qu'il ventait tellement et c'était tellement imprévisible... Je savais qu'après avoir réussi un 19 sur 20, j'allais être bien placé.

«Dans le fond, ma course n'avait absolument rien de spécial aujourd'hui — je suis loin d'avoir été parmi les plus rapides en skis, et même au niveau du tir je ne me suis pas vraiment démarqué... Mais c'est la beauté du biathlon, ce sont les deux ensemble qui dictent le résultat.»

Reste que c'est là une belle façon pour un athlète d'entreprendre sa dernière saison avant la retraite, une année olympique de surcroît. Surtout que ç'a permis à Le Guellec de constater que tous les petits ajustements qu'il a apportés cet été — aux chapitres de la technique de ski, du régime d'entraînement en salle, de l'alimentation, notamment — ont été faits à bon escient.

«L'objectif, c'est de bâtir là-dessus et de maintenir la cadence, a-t-il noté. C'est sûr que j'aimerais être sur le podium en Coupe du monde dans les prochaines semaines, mais les Jeux olympiques de Sotchi restent la priorité.»

Chez les femmes, la Tchèque Gabriela Soukalova a devancé la médaillée d'or olympique Anastasiya Kuzmina au 15 km féminin. Elle a raté deux cibles pour un temps de 47:56.

Kuzmina, qui était en tête après le quatrième arrêt au tir, a également raté deux tirs. La Slovaque a toutefois été plus lente de 1,2 seconde.

La Française Marie-Laure Brunet, la médaillée de bronze olympique, a fini troisième avec 16,2 secondes de retard.

La meilleure Canadienne a été Rosanna Crawford, 48e, à 5:11,6 de la tête.

PLUS:pc