NOUVELLES

Documents de Wright et Duffy: enquête de la commissaire à l'information

28/11/2013 02:47 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

OTTAWA - Des documents et des courriels échangés entre Mike Duffy et Nigel Wright vont faire l'objet d'une enquête de la commissaire à l'information, à la suite d'une plainte déposée par le Parti libéral du Canada.

La plainte a été formulée par le député libéral Ralph Goodale contre le Bureau du Conseil privé — le ministère du premier ministre— à la mi-novembre.

Le Commissariat a confirmé à La Presse Canadienne que la plainte relève de sa juridiction et qu'elle a été jugée valide selon la loi.

M. Goodale avait requis en juin du Bureau du Conseil privé qu'il lui transmette tous les documents, courriels et les dossiers concernant le désormais célèbre chèque de 90 000 $ remis par Nigel Wright à Mike Duffy pour le repaiement de ses dépenses.

Le député libéral demandait aussi des documents au sujet des dépenses de la sénatrice Pamela Wallin et des échanges de correspondance impliquant Benjamin Perrin, l'ex-conseiller juridique du bureau du premier ministre Stephen Harper, toujours au sujet du scandale des dépenses au Sénat.

La réponse du Bureau du Conseil privé a été laconique: aucun document sous le contrôle du Bureau n'a été trouvé, rapporte M. Goodale dans sa plainte.

Mais quelques mois plus tard, allègue-t-il, Mike Duffy a fait état au Sénat — lors de discours enflammés — de nombreux courriels à ce sujet et en a même produits certains.

Le député Goodale a donc requis une enquête de la commissaire sur cet apparent non-respect de la loi sur l'accès à l'information, qui permet d'obtenir des documents du gouvernement.

«Il n'est tout simplement pas plausible de la part du Bureau du Conseil privé de maintenir qu'il n'a en sa possession aucun document sur cette affaire – une affaire qui a pratiquement paralysé l'appareil gouvernemental pendant des mois», a écrit M. Goodale à la commissaire.

Puisque l'enquête est en cours, le commissariat dit ne pouvoir formuler d'autres commentaires, a indiqué la porte-parole Natalie Hall.

PLUS:pc