NOUVELLES

Des accusations sont déposées contre l'ancien ministre russe de la Défense

28/11/2013 09:44 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

MOSCOU - Des accusations criminelles ont été déposées jeudi contre un ancien ministre russe de la Défense qui aurait utilisé des soldats et des fonds gouvernementaux pour construire une route jusqu'à sa résidence secondaire et effectuer des travaux de terrassement sur les lieux.

Anatoli Serdyukov a été viré il y a un an en lien avec un scandale de corruption. Certains de ses plus proches collaborateurs font l'objet d'accusations criminelles, mais le Kremlin était sous pression d'expliquer pourquoi l'ancien ministre lui-même n'avait pas été inquiété.

Les accusations annoncées jeudi par la principale agence policière de Russie pourraient avoir comme objectif de faire taire ces critiques, en plus de témoigner de la détermination du gouvernement à s'attaquer à la corruption en haut lieu.

Serdyukov est accusé de négligence et pourrait écoper d'une peine de cinq ans de prison. Il nie avoir quoi que ce soit à se reprocher.

Le leader adjoint du principal parti politique du Kremlin, Russie unie, Sergei Zheleznyak, aurait déclaré à l'agence de presse RIA Novosti que les mesures sévères prises à l'endroit des fonctionnaires qui salissent l'image du gouvernement enverront un message clair à tous les fonctionnaires.

Pour sa part, le politologue Gleb Pavlovski estime que les accusations contre Serdyukov pourraient permettre au Kremlin de repousser les reproches de l'opposition. Il explique qu'il s'agit d'une manoeuvre politique qui tient compte de l'opinion publique et des risques politiques.

Un porte-parole du Comité d'enquête, Vladimir Markin, a expliqué par voie de communiqué que Serdyukov a utilisé des soldats pour construire une route menant à une île dans la région d'Astrakhan, dans le sud du pays, et d'autres pour effectuer le terrassement autour de sa résidence secondaire. Les dommages à l'État sont évalués à 1,7 million $ US, selon M. Markin.

La purge de Serdyukov est vue par certains comme le résultat d'une querelle interne concernant un ambitieux programme de modernisation des forces armées de plusieurs milliards de dollars dont il était l'architecte. Serdyukov avait notamment grandement réduit le nombre d'officiers et exigé des prix plus avantageux de la part des fournisseurs militaires.

L'enquête a déjà éclaboussé plusieurs de ses collaborateurs, dont sa maîtresse présumée, Yevgeniya Vasilyeva, chez qui des dizaines de milliers de pierres précieuses et des kilos d'or et de platine ont été saisis.

PLUS:pc