À trop utiliser les réseaux sociaux, il devient indispensable de prendre quelques précautions afin de se prémunir d'éventuelles attaques informatiques ou de diverses arnaques rapidement propagées sur Facebook, Twitter ou encore Google+.

La plupart de ces conseils suivants s'appliquent à Facebook, mais certaines de ces options de sécurités sont également valables sur Twitter, Google+ et consorts. Leur application est vivement encouragée par les éditeurs d'antivirus.

1- Choisir un mot de passe complexe : il est préférable de mélanger les majuscules et les minuscules, les chiffres, les lettres et les signes de ponctuation. Un minimum de 8 caractères est conseillé;

2- Associer un mot de passe différent pour chaque application : il est indispensable de choisir des mots de passe distincts pour l'ensemble des applications tierces reliées à ses différents comptes;

3- Activer la navigation sécurisée : cela permet de naviguer via une connexion sécurisée (https) quel que soit le réseau WiFi (privé ou public) utilisé;

4- Définir un contact de confiance : il pourra être utile en cas de problème de mot de passe ou de fermeture intempestive pour pouvoir récupérer l'usage de son compte;

5- Vérifier les sessions actives : celles-ci compilent l'ensemble des sessions ouvertes sur son compte. Si l'une d'elles apparait suspect, il convient de la supprimer immédiatement, cela démontrerait qu'un tiers accède dans l'ombre à ce compte;

6- Vérifier les appareils reconnus : il s'agit cette fois de vérifier la liste des terminaux connectés au réseau (généralement son smartphone et sa tablette). Ne pas hésiter là aussi à supprimer le moindre appareil listé suspect;

7- Choisir la notification lors des connexions : cette option permet d'être notifié par e-mail lorsqu'un appareil non identifié se connecte à son compte;

8- Désactiver la géolocalisation : il est recommandé de ne jamais indiqué sa position géographique, via son GPS ou des applications tierces, afin de ne pas signaler ses absences au monde entier et ainsi donner de mauvaises idées à d'éventuels voleurs;

9- Choisir la validation à deux étapes : elle offre un niveau de sécurité supplémentaire puisqu'elle nécessite de se connecter à l'aide d'une information connue (le mot de passe) et d'un code envoyé par SMS;

10- Mettre à jour son système d'exploitation et son navigateur : il est nécessaire de constamment mettre à jour sons système d'exploitation, qu'il s'agisse de son ordinateur ou de ses terminaux mobiles, afin d'enrayer les moindres failles de sécurités qui pourraient donner accès à ses données à distance. Il en va de même pour les navigateurs et leurs extensions.


Loading Slideshow...
  • Septembre 2006: le lancement du fil d'actualité (news feed)

    Selon<a href="https://blog.facebook.com/blog.php?post=2207967130"> le blog Facebook</a>: le fil d'actualité est introduit comme un flux qui met en avant ce qu'il se passe dans votre sphère sociale Facebook, tout au long de la journée.

  • Septembre 2006: de nouveaux contrôle de confidentialité

    Face au rejet des utilisateurs qui dénoncent le manque de confidentialité du nouveau fil d'actualité,<a href="http://mashable.com/2006/09/08/facebook-gets-egg-on-its-face-changes-news-feed-feature/"> Mark Zuckerberg déclare que Facebook</a> "a foiré sur ce coup-là", ce nouveau flux manque cruellement d'outils pour choisir ce qui y apparait et ce qui n'y apparaît pas. Facebook se rattrape donc quelques jours plus tard.

  • Novembre 2007: Facebook demande votre avis

    Fin 2007, <a href="http://www.insidefacebook.com/2008/07/31/facebook-news-feed-preferences-return/">Facebook donne la parole à ses utilisateurs</a> avec un outil leur permettant de dire s'ils aiment voir un contenu sur leur fil d'actualité ou pas. Le fil d'actualité s'orne d'un "pouce en l'air" et d'une croix "x" à côté des publications. Facebook explique que cela va permettre à ses équipes de faire évoluer le news feed.

  • Juillet 2008: les préférences du fil d'actualité

    Facebook permet à ses membres de dire <a href="http://www.insidefacebook.com/2008/07/31/facebook-news-feed-preferences-return/">s'ils veulent voir plus ou moins un type de contenu</a> sur leur fil d'actualité. Ils peuvent choisir leurs préférences pour chaque ami.

  • Mars 2009: les mises à jour en temps réel

    Alors que Twitter prend de l'ampleur,<a href="https://blog.facebook.com/blog.php?post=59195087130"> Facebook se préoccupe du temps réel</a>. Le news feed se met à jour chronologiquement et la page d'accueil est redessinée.

  • Octobre 2009: le fil d'actualité s'adapte à vos goûts

    Facebook met en place un algorithme et le fil d'actualité propose ainsi les contenus les plus populaires et "engageants" depuis votre dernière connexion. <a href="http://gigaom.com/2009/10/23/facebook-news-feed-no-longer-just-live/">La chronologie pure et simple disparaît</a>.

  • Décembre 2010 - les premiers filtres par type de contenus

    Avec l'onglet "plus récentes", <a href="http://mashable.com/2010/12/21/facebook-news-feed-filtering/">l'utilisateur peut filtrer son fil d'actualité</a> en différenciant photos, liens, pages et jeux.

  • Février 2011 - Tous les amis ou les amis proches

    Facebook lance une option permettant de voir les contenus de tous vos amis et des pages auxquelles vous êtes abonnés... ou seulement celles de vos amis proches et des pages avec lesquelles vous interagissez le plus. Source:<a href="http://www.insidefacebook.com/2011/02/11/edit-news-feed-settings/"> Inside Facebook</a>.

  • Septembre 2011: l'apparition des "top stories"

    Peu de temps après l'apparition de l'option "s'abonner", Facebook permet à ses utilisateurs de visualiser directement les informations les plus importantes pour eux. Désormais, le fil d’actualité s'adapte pour ressembler davantage au profil de l'utilisateur. <blockquote>"Vous n’aurez pas à vous inquiéter de passer à côté d’informations importantes, explique alors Facebook. Toutes les informations s’afficheront dans un seul et même fil avec les informations les plus importantes placées tout en haut. Si vous ne vous êtes pas rendu sur Facebook pendant un certain temps, les premières choses que vous verrez apparaître dans votre fil d’actualité seront les meilleurs photos et statuts ayant été publiés sur Facebook en votre absence. Vous pourrez les identifier facilement grâce à un petit onglet bleu."</blockquote>

  • Septembre 2011 - le telex

    Avec tous ces changements, le fil d'actualité aurait pu manquer de temps réel. Pour cette raison,<a href="https://blog.facebook.com/blog.php?post=10150286921207131"> Facebook invente le "telex"</a> un flux - plus petit - qui affiche les conversations en temps réel en affichant instantanément les mises à jour. Désormais, lorsqu’un ami commente, pose une question ou partage quelque chose comme par exemple une visite, l'utilisateur le voit dans son telex et peut s'inviter dans la conversation.

  • Janvier 2012 - l'apparition de la publicité

    <a href="http://www.zdnet.com/blog/facebook/facebook-starts-displaying-ads-in-the-news-feed/7143">Les publicités débarquent dans le fil d'actualité</a>. Elles sont signalées par les mentions "sponsorisé" et "actualité suggérée" ("featured" et "sponsored" en anglais)

  • Mars 2013 - un nouveau design et un fil à la carte

    Le 7 mars 2013, Mark Zuckerberg a réuni la presse pour présenter le nouveau design du fil d'actualité. Le nouveau fil d'actualité Facebook donne la part belle à l'image et offre la possibilité de faire le tri dans ce que l'utilisateur souhaite consulter avec une série de filtres. <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/07/facebook-fil-actualite-newsfeed-nouveau-mode-emploi_n_2829598.html" target="_blank">Le mode d'emploi ici</a>.

  • Décembre 2013 - Plus d'informations dans le fil d'actualité

    Le 2 décembre 2013, Facebook a annoncé vouloir mettre l'accent sur l'information dans son fil d'actualité. Les utilisateurs vont ainsi voir apparaître davantage d'actualités issues des médias et moins de statuts de la part de leurs amis par exemple. Le réseau social introduit également des propositions d'articles connexes en dessous des actualités sur lesquelles clique l'utilisateur.