NOUVELLES

Méfiez-vous du sel dans les médicaments, disent des chercheurs britanniques

27/11/2013 10:31 EST | Actualisé 27/01/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - La dose maximale quotidienne de certains médicaments excède l'apport quotidien maximal recommandé en sodium, exception faite de toute autre source alimentaire, préviennent des chercheurs britanniques.

Les scientifiques des universités Dundee et College London estiment que le public devrait être informé des dangers potentiellement associés aux médicaments de prescription à forte teneur en sel. Ces médicaments, ajoutent-ils, devraient être prescrits avec prudence, uniquement lorsque les bienfaits sont plus importants que les risques.

Ils demandent aussi que la teneur en sel des médicaments soit clairement annoncée, comme cela est le cas pour les aliments. Du sel est ajouté à plusieurs médicaments pour améliorer leur absorption par l'organisme.

De nombreuses études ont déjà démontré qu'une trop grande consommation de sel est nuisible pour la santé cardiovasculaire.

Les chercheurs ont étudié plus de 1,2 million de patients britanniques pendant plus de sept ans. Ils ont recensé, pendant cette période, plus de 61 000 incidents cardiovasculaires.

Même en tenant compte de facteurs de risque comme le poids, le tabagisme ou les antécédents médicaux, les patients qui prenaient la version salée d'un médicament augmentaient de 16 pour cent leur risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral ou de mort vasculaire, en comparaison avec les patients qui avaient pris la version non-salée du même médicament.

Les patients qui prenaient la version salée étaient aussi sept fois plus susceptibles que les autres de souffrir d'hypertension artérielle et le taux de mortalité de ce groupe était supérieur de 28 pour cent à celui de l'autre.

Les auteurs estiment que les patients à qui la version salée a été prescrite devraient faire l'objet d'une surveillance particulière pour dépister une éventuelle hypertension.

PLUS:pc