NOUVELLES

La NSA a épié les visites d'islamistes sur des sites porno pour les discréditer

27/11/2013 08:12 EST | Actualisé 27/01/2014 05:12 EST

LONDRES - L'agence nationale de sécurité des États-Unis (NSA) aurait surveillé les activités sexuelles de militants islamistes en ligne afin de les discréditer, selon un document confidentiel de la NSA cité par l'édition britannique du Huffington Post dans un article publié sur le Web mercredi.

Selon le Huffington Post, le rapport, divulgué par l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden, montre que l'agence a épié six «radicaux» non identifiés et pris note des visites qu'ils ont effectuées sur des sites pornographiques.

Le document indique que cette présumée surveillance électronique visait à découvrir les points faibles des activistes afin de miner leur crédibilité.

L'article comprend quelques extraits du rapport, qui remonte au 3 octobre 2012, dans lesquels les noms des six personnes ont été supprimés. Il affirme qu'aucun des six individus, qui vivraient à l'extérieur des États-Unis d'après la NSA, n'ont été accusés d'avoir participé à des complots terroristes.

Le rapport explique que, si ces points faibles étaient révélés au grand jour, ils soulèveraient probablement des questions sur l'engagement des militants envers la cause djihadiste, entraînant ainsi pour eux une baisse ou une perte d'autorité.

Contactée par l'Associated Press mercredi, la NSA a référé l'agence de presse à un communiqué diffusé mardi par le bureau du directeur du service national de renseignement.

«Sans aborder le cas d'individus spécifiques, il ne devrait pas être surprenant que le gouvernement des États-Unis utilise tous les outils légaux à sa disposition pour gêner les efforts de cibles terroristes valides qui tentent de nuire à la nation et de convaincre d'autres personnes de prendre part à ces actes violents», peut-on lire dans le communiqué.

PLUS:pc